Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

Depuis 1988, et les évènement de Nouméa survenus à la veille d'une élection Présidentielle, l'attitude scandaleuse et à mes yeux criminelle de Bernard Pons, continue à me dégoûter, même s'il s'indigne. N'est pas Stephan Hessel qui veut !

 

Représentant d'un  parti qui fut en ces circonstances et dans ce territoire colonisé, qu'on le veuille ou non par la France,  Pons fut moralement  responsable d'une mutinerie liée à un statut injuste qu'il imposa à ce territoire;  au lieu de chercher sérieusement une solution négociée et pacifique,  il n'hésita pas à lancer l'armée contre les indépendantistes qui retenaient dans une grotte des gendarmes captifs. 

 

Il fallait que cette capture d'otages soit close avant les élections; Pons le nie mais qui le croira ainsi que son  triste Maître Chirac, aujourd'hui vieux et malade mais qui reste celui qui n'a pas hésité en cette occasion à brader des vies humaines.

 

Il agissait surtout, c'est vrai, d'avoir une chance supplémentaire de l'emporter sur Mittérand. qui, je crois était hostile à cette forme intervention mais a eu la faiblesse de la couvrir.

 

A une émission de Taddei, Pons critique un film qu'il n'a pas daigné visionner;  lui, petit colonialiste au service d'un Chrirac particulièrement odieux et injuste en ce temps là, peut gesticuler et dire qu'il a tué "à contre coeur", je ne le crois pas plus aujourd'hui qu'hier.

 

  Il semble comme l'artiméthique des morts semble le démontrer que les gendarmes ne firent pas de quartier au point, selon certains  témoins, d'achever les Kanaks blessés.  19 kanaks périrent lors de cette attaque et  tous les otages furent libérés ce qui prouve que les preneurs d'otages n'ont pas cherché à les assassiner ce jour-là.

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Prise_d%27otages_d%27Ouv%C3%A9a

Selon Nidoïsh Naisseline, leader du mouvement indépendantiste Libération kanak socialiste  : « Pons et Chirac se sont conduits comme de véritables assassins. Ceux que l'on appelle les ravisseurs avaient déjà libéré dix gendarmes et attendaient que la situation politique se clarifie le 10 mai, afin de négocier. MM. Pons et Chirac ont préféré les assassiner. Ils auraient pu éviter cette boucherie, mais ont préféré échanger du sang kanak contre des bulletins de votes des amis de J.-Marie Le Pen »

 


 

Depuis ce jour-là, je considère que tous ceux qui ont accompli ce forfait, ceux qui l'ont commandé et couvert d'avance puis justifié ultérieurement sont des criminels qu'ils soient premier Ministre candidat ou simple Ministre.

 


 

Je remercie Matthieu Kasssovitz de nous avoir rappelé dans son film  un fait d'histoire, la vilénie d'un premier Ministre, la froide et injuste  décision d'un ministre, l'attitude honteuse d'un parti.

 

C'est pourquoi,  je vous engage vivement  à aller voir "L'Ordre et la Morale". 

Avec le temps, ce crime d'état risquait d'être oublié.

 

En tout cas l'ORDRE de cette droite indigne rappelle les jours les plus sombres de la colonisation et sa MORALE ne sort  pas grandie des tentatives désespérées de Chirac pour devenir Président de la République, quel qu'en soit le prix.

 

A lire sur ce sujet :

 

http://www.jeanmarcmorandini.com/article-226666-mathieu-kassovitz-repond-aux-attaques-de-bernard-pons-regardez.html

http://www.lesnouvelles.pf/article/affaires/bernard-pons-desavoue-kassovitz

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article