Catégories

Publié par BALCHOY

"Remets ton épée au fourreau, qui prend l'épée périra par l'épée" (Math 26,52).

 

 

Les premiers chrétiens ont pris au sérieux cette parole de Jésus et si le Christianisme a triomphé de la Rome antique ce ne fut pas sous la pression des armes et de la violence mais plutôt à travers le témoignage du sang des martyrs.

 

 

Aux USA aujourd'hui, devant un nouveau massacre, le Président Obama, son adversaire aux élections présidentielles pleurent les victimes et crient au scandale. Mais, à part, le Maire de New York, ni le chef de l'état ni son rival ne mettent véritablement en ce moment en question cette meurtrière licence donnée par la Constitution à tout américain de porter des armes, qui est la cause d'innombrables morts violentes depuis l'origine des USA.

 

Il est vrai que l'ignoble lobby des armes qui s'appelle là-bas le N.R.A, force, paraît-il, incontournable, au plan électoral, empêche sans doute Obama, de suivre l'exemple du maire de la première ville du pays.

Ce n'est pas la première fois qu'Obama renonce à la Vérité et à la justice par peur de l'électeur. Son attitude face à la criminalité de l'état d'Israël en est un triste exemple.  Ici, de nouveau, il m'en voie un message de consternation devant ce dernier crime perpétré par un criminel sans doute un peu fou dans un cinéma, il met les drapeaux en berne mais il n'a pas le courage de pousser le Congrès et le Sénat d'abroger cette loi scélérate et meurtrière. Pleurer des morts sans lutter contre la cause première ce ces morts c'est une marque d'hypocrisie.

 

Je n'insisterai pas sur l'aplatissement pervers du Parti républicain et de son leader devant le lobby des armes. Ce Parti réactionnaire est responsable de tant de sang versé tant au pays de l'Oncle Sam que dans le monde entier où les assassinés par les USA depuis un demi siècle se comptent par millions.

 

Car le goût mortifère qu'ont beaucoup d'américains pour les armes ne les pousse pas seulement à se tuer entre eux mais à tuer d'innombrables citoyens d'autres pays qui entendent suivre leur chemin et leur culture à eux qui n'est pas celui du pays d'Abraham Lincoln.

 

Non les USA ne sont plus et n'ont jamais été, je crois, le pays de la craie liberté ni non plus un vrai pays attaché à l'enseignement de Dieu, proclamé pourtant jusque sur leurs dollars.

 

Obama se ra le grand Président, que le monde entier a espéré lorsqu'il aura le courage de lutter contre des lobbies meurtriers comme celui des armes et celui du sionisme.

 

Peut-être son courage lui ferait-il perdre les élections mais tôt ou tard son courage porterait fuit et libérerai la grande démocratie américaines de deux tares essentielles qui l'empêchent de devenir le pays de la LIBERTE que saluaient les millions d'immigrants qui avaient choisi de vivre au pays de la statue de la LIBERTE.

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http:poete-action.ultim-blog.com

Commenter cet article