Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

.

 

Depuis que la revue-poubelle “Closer” a violé à propos de François Hollande la loi  qui protégé la vie privée des français, délit qu’elle commet souvent,  sinon à chaque numéro, en quintuplant  cette fois son tirage, il est presqu’impossible d’écouter cette semaine  une émission politique sans qu’elle dérape dans la vie privée, voire intime du Président de la République.


Contrairement à ce que dit un psychologue, en une émission de radio, ce samedi matin sous le prétexte qu’il incarne la France, François Hollande a-t-il  le droit à une vie privée ?


Non  la vie présidentielle n’est pas un sacerdoce comme dit la journaliste de Europe1.

 

Pourquoi ce qui fut respecté par la presse sous Giscard, Mitterrand et Chirac qui ne furent  pas, chacun,  des modèles moraux dans leur vie privée sans pour autant en faire souffrir leur action publique  ne l'est pas cette fois-ci sinon par la hargne d’une certaine droite qui n’ayant jamais admis la légitimité de la gauche à gouverner la France, cherche par tous moyens de lui nuire.

 

Quand un Président de droite trompe ouvertement sa femme, c’est presque un signe de santé physique et morale au point que  sa femme n'hésite pas parfois  à en parler ouvertement !

 

En revanche, quand un socialiste aujourd’hui est dans la même situation, c’est le hallali !

 

Bien sûr que si François Hollande et Ségolène Royale formaient toujours le couple idéal, j’en serais ravi pour eux d'abord mais je ne suis pas à leur place et je ne me sens pas le droit de les condamner eux qui, comme beaucoup d’entre nous, ne vivent pas une vie affective sans coups de cœur,  nuage ou orage.

 

Les propos méprisants et orduriers  proférés à Bruxelles par  cet ex-Ministre de la culture de Sarkozy  qui à me yeux ne méritait pas vraiment cette promotion,  ne révèlent que la médiocrité foncière du personnage.


Les propos de Pierre Arditi, aussi crus peut-être que celles du neveu de Mitterrand me semblent pourtant  respectueux de l’intime de cet homme que les français ont choisi non comme un guide et un modèle moral au sens de l’Ethique chrétienne par exemple mais comme un honnête homme au sens historique de ce mot.

 

Oui, quelqu’en soit l’issue j’espère que la conclusion de ce drame de cœur sera digne d’un homme responsable et respectueux des siens, mais j’espère tout autant ne jamais tomber aussi bas que ce bouffon se moquant à l'étranger de la simple vision du couple esquissé par cet homme politique, dont la tête peut-être ne lui revient pas et de cette actrice sans doute à ses yeux trop belle pour lui.

 

Méprisable jalousie ?,  je ne sais mais je méprise des propos qui, à mes yeux, condamnent à vie l’éthique de cet écrivain qui se vanta presque de rallier dans le sillage du président du Fouquet et des millionnaires son patronyme si bien illustré par son oncle qui fut lui, un grand président de la France contrairement à lui, défenseur d'une culture  élitiste proche des "valeurs" de ce président au pied duquel il s'est couché.

 

Yvan Balchoy

 

 

P.S. Voici ce qu'ont dit Pierre Arditi et Frédéric Mittérand à partir de ce qui reste une violation odieuse de la vie privée et intime d'un homme.

 

 

PIERRE ARDITI

 

«Qu'est-ce que ça veut dire cette histoire? Que quand le président de la République décide d'envoyer l'armée au Mali, il a pris l'avis de sa compagne ou, qu'éventuellement, elle lui aurait dit d'envoyer l'armée mais on se fout de la gueule de qui?» a ajouté Pierre Arditi qui précise que, dans ce cas, le président est «un citoyen comme les autres».

«Je suis désolé, je ne voudrais pas rentrer dans des détails graveleux mais le président de la République est fait comme moi: il a le même truc en bas, il peut avoir les mêmes pulsions, il peut être amoureux. A partir du moment où ça ne dénature pas les décisions qu'il doit prendre et qui n'ont rien à voir avec sa vie privée, je ne vois pas de quoi on se mêle» a ajouté Pierre Arditi qui précise s'être déjà retrouvé dans la même situation que le chef de l'Etat.

 

http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/people/79210/hollande-gayet-le-coup-de-gueule-de-pierre-arditi.html

 

Frédéric Mitterand

 

Interrogé par Jérôme Colin, Mitterrand se laisse aller à un parallèle cinglant avec "l'affaire" François Hollande-Julie Gayet. "Qui aurait imaginé que Hollande serait un Casanova? La presse est remplie des aventures de ’François le niqueur magnifique’...", glousse-t-il.

"Niquennat générale" 

Il en rajoute une couche: "C’est extraordinaire, parce qu'il n’a pas vraiment le physique. On chercherait un type pour jouer le rôle du tombeur intégral, on ne pendrait pas un mec qui ressemble à François Hollande. Eh bien si! Il les nique toutes: les politiciennes (NDLR: en référence à Ségolène Royal), les grandes journalistes (NDLR: en référence à Valérie Trierweiler), les petites de la Comédie-Française (NDLR: au sujet de Julie Gayet, donc). Toutes. C’est génial, non?"

Et quand l'animateur de la RTBF lui fait remarquer qu'il ne va pas se faire beaucoup d'amis, il conclut en se marrant: "C'est pas un reproche! C'est simplement qu'il n'a pas vraiment le physique de l'emploi et qu'en étant président, c'est la 'niquennat' générale", en référence au "quinquennat" pour lequel Hollande a été élu.

FREDERIC MITTERAND

 

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20140117_005

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article