Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

 

Bruxelles a un triste privilège parmi les capitales et grandes villes du monde celui du survol jour et grande partie de la nuit par des avions faisant ainsi courir le risque d’accidents très graves.

Il est vrai que la position géographique de l’aéroport de Zaventem, très proche de la ville, explique un peu cela.

Mais bien entendu, dans le passé des solutions avaient été trouvées pour amoindrir le plus possible ce risque. Mais la question communautaire qui pourrit depuis des dizaines d’années la vie publique en Belgique est venue compliquer ce problème de la dispersion des vols à partir de l’aéroport.

 

Le grand principe qui avait jusqu’il y a peu avait été pratiqué, excluait autant que possible le survol de zone très peuplées en privilégiant des zones vertes, moins denses. Bien entendu cette solution de bon sens avait pour inconvénient de faire subir l’inconvénient de la circulation aérienne à une minorité de « ruraux », à majorité néerlandophone, compte-tenu de l’emplacement des pistes.

C’en était trop pour les plus nationalistes flamands qui exigent désormais que les inconvénients de l’avion soient partagés équitablement par toutes les populations proches de l'aéroport.

  Est-il possible dans l’esprit des anciens principes, opérer cette mutation en survolant des populations francophone et néerlandophone moins peuplées en laissant de côté le grand noyau de Bruxelles.

En ce domaine, si le dire est facile, le faire est vraiment quasi impossible. Depuis donc longtemps les ministres et responsable de la circulation aérienne tentent tant bien que mal de concilier ces deux impératifs si souvent inconciliables.

 

Cependant récemment, Le Ministre Wathelet a, en peu de tem,  réussi à cristalliser contre lui la majorité des Bruxellois au point que, même dans cette période électorale le nom de Wathelet est celui sans doute qui figure le plus dans les affiches qui sont affichés surtout dans les maisons particulières de la capitale. J’imagine que cette quasi unanimité de voies contre son projet n’est pas pour lui une propagande souhaitée et souhaitable.

 

Je comprends l’exaspération des Bruxellois qui n’ont de répit qu’entre onze heures de nuit jusqu’à six heures du matin, alors qu’un timing vingt-deux heures-7 heures respecterait bien mieux le repos nécessaire des habitants. L’économie est respectable mais le repos et le calme des femmes  et des hommes de Bruxelles l'est aussi et même plus à prendre en compte sans négliger l’absurdité dangereuse de faire survoler une ville de plus d’un millions d’habitants par tant d’avions qui y représentent un risque objectif grave.

 

Je me rappelle qu’autrefois, le Père de Monsieur Wathelet était aussi ministre PSC de l’aile droitissime du CEPIC et qu’il dut s’expatrier au Luxembourg au terme de je ne sais quelle affaire obscure.

Personnellement comme un commentateur d’internet s’appelant « Magouille », je dirais aussi

  " La politique est devenue une histoire de famille -Les Michel, Ducarme, Ludgen, Watelet, De Croo, Mathot, Dardenne et tous les autres.........ça paie bien."

 

C’est là une autre histoire, une tare de la politique Belge, à laquelle il y a lieu de remédier. J’en parlerai un autre jour.

 

Il reste que la grogne des bruxellois néerlandophones et francophones est tout à fait légitime. Je pense qu’elle aura des conséquences légitimes sur les élections politiques à venir et à la place de Monsieur Wathelet, je souhaiterais très rapidement une solution juste et équitable de ce grave problème, conciliant sécurité de la ville et respect au maximum du calme et des nuits des proches de l’aéroport.

Sui demain, un accident grave endeuillait la ville de Bruxelles, la responsabilité des politiques  du Nord et du sud de notre pays serait lourde.

 

 


Voici pour information quelques précisions du plan Wathelet en provenance du site des opposant bruxellois : www.pasquestion.be.

PLAN WATHELET: LE RESUME EN QUELQUES LIGNES

Depuis le 6 février 2014, le PLAN WATHELET modifie certaines routes aériennes autour de l'aéroport de Bruxelles-National:

D'une part, le "virage à gauche" au départ de Zaventem a été élargi, avec pour conséquence que 35.000 avions par an survolent désormais à basse altitude les communes très denses de SCHAERBEEK, ETTERBEEK, IXELLES, WOLUWE-Chant d'oiseau, AUDERGHEM ET WATERMAEL-BOISTFORT.

D'autre part, la route du canal, qui traverse Bruxelles de part en part, récolte quelques milliers de vols gros porteurs et vols de nuit, aggravant brutalement les nuisances subies par LAEKEN, SAINT-JOSSE, MOLENBEEK, BRUXELLES-VILLE, ANDERLECHT, FOREST, SAINT-GILLES et UCCLE.

Au nom d'une  "juste répartition des nuisances", ce plan épargne en réalité certains riverains de l'Est de l'aéroport (Woluwe-Saint-Pierre/Stockel, Wezembeek et Kraainem) et déplace les nuisances vers notre capitale de 1.100.000 habitants !

Ce plan est une aberration et doit être retiré immédiatement.

 

www.pasquestion.be

 

 


 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article