Catégories

Publié par BALCHOY

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

papmam-peints.jpg

Tableau de Marie France Nizet

 

Merci, Maman, Papa de toutes ces valeurs que vous nous avez insufflées ! 

 

 

Papa et maman peints par leur petite fille, Marie-France Nizet

 

 

Je nous revois encore

en cette clinique - forteresse dominant la Meuse

La nuit venait de tomber,

dans la chambre immense

nous semblions tous deux perdus

Tu étais bien un peu plus pâlot,

un peu plus courbé que d’habitude,

mais derrière cette faiblesse évidente,

plus évident me semblait encore

ta tendresse singulière,

ton amour tenace pour la vie,

d’autant plus grand,

qu’elle semblait si ténue,

je m’en allais réconforté,

par deux fois t’ayant embrassé,

je revins vers toi,

pour me ressourcer une fois encore

à ta paternité toujours si présente,

en ce moment je ressens encore

le piquant, si réconfortant,

de ta barbe du soir.

C’est toi alors qui m’a renvoyé d’autorité,

me parlant de la longue route,

qui m’attendait dans la nuit.

Je finis par céder

un peu gêné

et pourtant persuadé

que je te reverrais bientôt,

assis à son bureau

devant un nouveau tapis

ou bien illustrant avec talent

le Maroc de ta jeunesse.

 

Hélas, le destin en décida autrement

Désormais,  au fond de mes yeux,

je te revois sans cesse

me saluant si gentillement

tout souriant

pour l'éternité.

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

Commenter cet article