Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

ou sont nos campagne avec ses montées

d'automne posé sur une glissée de lune

lointaine

ou son nos prairies décorées de ses vents

d'hiver préparanr la valse printanière

coiffant les arbres de leur paru d étai

où sont nos campanes

auxquells se ferme les rideaux du ciel

dentelées d'étoiles éclairant a peine ses nuits

étendues sure un croissant de lune

ou sont nos prairies

avec le merle chantant le printemps perché

du haut des branches se laissant porté pare

le vent

qui s amuse dans les arbres habillés d étè

ou sont nos belle campagnes

empotés pare les grues géantes de nos ville

emprisonnant nos oiseau pleurant la liberté

lointaine

ou son nos verte prairie avec ses corbeille a

cerises garnies de leurre cueillette

enfance

heureuse sans se soucer du temps passant

dans leurre rêve d autrefois

ou son nos belle campagne que maintenant

il ne reste plu qu un cimetière de buldigue

 

Viviane le 26 février 2009

 

 

Viviane de Mol est née le 16 août 1958.

Dans ce recueil  « Poëzie », elle se souvient toujours du drame qui faillit détruire sa vie il y a douze ans : après un accident grave, elle entra dans un état comateux qui dura des mois.

Deux ans après, elle a commencé à décrire cette expérience de mort approchée : des images de personnages familiers, habillés de blanc qui se trouvent au bout du tunnel, de l’autre côté de la vie….

Les poèmes de Viviane expriment ces souvenirs – la prise de conscience du subconscient – parfois ce ne sont que des bribes de pensée – un mélange de pureté, de beauté, de mélancolie, de résignation et du désir de cet inconnu, l’autre rive.

 

Dans ce dernier poème, nous avons reproduit tel quel le poème écrit par Viviane même sans tenir compte des quelques séquelles de ses ennuis de santé passés.

 

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article