Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

  Un criminel horrible d'inhumanité vient d’assassiner de sang-froid quatre victimes juives et israéliennes dans le musée juif de Bruxelles.

Cet acte cruel qui touche plusieurs familles est d'autant plus grave qu'il semble avoir une inspiration pseudo-religieuse.

 

Heureusement, une semaine plus tard, peut-être sous l’effet du hasard peut-être suite à des instructions policières l’assassin présumé, originaire de Roubaix est arrêté à Marseille.

 

Que toute la Belgique, la France en la personne de son Président, profitant d’une visite à Bruxelles pour se rendre sur les lieux, s’émeuve, quoi de plus naturel.


Bravo à la Police et si l’individu arrêté est bien le coupable, je réclame la peine exemplaire qu’un crime si inhumain exige !

 

A présent, je voudrais faire marcher mon imagination.


Si dans  une grande ville de France, un musulman en prière en une mosquée avait été assassiné par un inconnu, êtes-vous sûr que les réactions nationales et internationales auraient été les mêmes,  et que le Président de la République viendrait s’incliner sur les lieux. 


Je vous avoue que je n’en suis pas si sûr et pourtant, la justice,  la vraie, qui n’est inféodée à aucune cause religieuse ou ethnique est neutre et exigerait un traitement identique à ces deux affaires qui mériteraient toutes les deux peut-être la qualification d’antisémite.

 

Il y a quelques jours, un incident, pardon un crime a eu lieu en Israël : deux jeunes circulant sur leurs propres terres et désireux de commémorer l’horreur de la Nabka, cette expulsionaccompagnée d’assassinats de dizaines de milliers de Palestiniens de leurs propres terres par des terroristes de l’Irgoun et de l’armée dite régulière du jeune état israélien.

 


Ces jeunes, désarmés,  ont été, il y a peu,  abattus ou plus tôt assassinés par des soldats israéliens. 


Bien entendu les partisans des Palestiniens, dont je suis, considèrent ce crime également comme odieux mais les protestations officielles venant des Etats comme la France ou la Belgique ont été purement formelles ou inexistantes. Ce genre de crime est si fréquent en Israël qu’il y passe comme un « fait divers ».

 

Quand le Président du CRIF s’indigne du crime du Musée juif, il a raison et je suis à ses côtés. Quand il conclut qu’il y a un sémitisme intolérable en France qui tue, et ce n’est pas la première fois, il a raison !

En revanche quand il recherche les causes de ce crime et l’attribue insidieusement, sans le dire explicitement, à l’antisionisme de beaucoup de français, qui à se yeux n’est qu’un antisémitisme larvé, il néglige une grande partie de la vérité.

 

La vérité du Sionisme moderne , ce fut d’abord le génocide odieux par l’Allemagne nazie et beaucoup d’états occupés par elle,  et le droit des juifs de revenir en  cette terre, où ils n’étaient plus qu’ultra minoritaires depuis plus d’un millénaires ;  ce droit est juste.


Mais ce retour, officialisé par un vote de l’ONU, lié à une majorité d’états de circonstance, permettait-il de chasser voire de massacrer les arabes palestiniens qui y vivaient légitimement depuis des siècles, NON, trois fois NON.

 


Il fallait trouver une solution alliant les droits des uns aux droits des autres  excluant la force brutale. Ce ne fut pas le cas.


Le Président du CRIF n’aime pas qu’on relie l’antisémitisme d’une infime minorité des français aux injustices que subissent les Palestiniens en Israël. Pour lui,  ce qui se passe en France n’a rien à voir avec ce qui se passe en Terre Sainte.


Je suis d’accord avec lui pour reconnaîtres que les évènements Israéliens ne justifient en rien les crimes odieux comme celui du Musée Juif de Bruxelles.


Mais quand ce même président ne cesse de justifier à travers son organisation  ce qui se passe en Israël, jusqu’au massacre de Gaza, il prouve lui-même que dans un monde Globalisé, moralement aussi, tout est en un sens relié et reliable.


Oui le crime de Bruxelles et horrible et rien ne peut le justifier, Oui l’occupation des territoires Palestiniens, le régime d’apartheid et le racisme qu’ils subissent sur leur propres terres est aussi condamnable. 


ll faut  mettre hors d’action de nuire les antisémites de Belgique et de France et avec autant d’énergie mettre hors de nuire un état, légitime en soi,  qui occupe illégalement et contre une décision  de l’ONU un autre Etat et le persécute sévèrement.

 

Ce n’est pas un crime de réclamer justice pour les Palestiniens et en même temps de condamner tous ceux qui, musulmans ou non, persécutent les juifs un peu partout sur la terre. Les deux vont de pair et doivent être traités de pair.

 

Je ne suis pas sûr que ce soit le cas en France pour des raisons communautaires évidentes qui remontent jusqu’à la tête de l’Etat.

 

Alors j’espère que le criminel de Bruxelles sera vite et très sévèrement puni pour ses horribles crimes et j’attends que les autorités Israéliennes agissent de même vis-à-vis des individus qui trahissent l’esprit et le lettre  de leur prestigieuse THORA en privant de domicile, volant, pillant (jusqu’à leurs oliviers),  situant en une sorte de sous-nationalité ou même en tuant des Palestiniens qui ne réclament que leurs droits légitimes.

 

Si Israël, que ne représente qu’une partie du  Judaïsme légitime et universel continue à se comporter comme l’ex Afrique du Sud, les instances internationales doivent contraindre  par la négociation et même par la force, si nécessaire,  cet état à respecter les droits de l’homme, tout comme la France le fait justement en poursuivant avec énergie ceux qui persécutent les juifs qui vivent en bons citoyens parmi nous.

 

C’est en menant de pair la justice, partout où elle est bafouée, que demain ces deux antisémitismes, celui qui persécute les juif


Pensez-y, monsieur le Président du CRIF mais aussi tous ceux qui stupidement et criminellement veulent se venger des crimes commis en Israël


En s’attaquant aux juifs qui sont  aussi partout sur la terre nos frères soumis à cette même THORA qui a changé l’Ethique de l’humanité.

 

Yvan Balchoy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article