Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

A minuit

en cette nuit

où tout luit

je te suis

sans bruit

jusqu'à ce petit nid

un peu fouillis

où en catimini

 tu reconstruits

l'esprit de ton pays

 

J'y revois

ton visage sympa

 qui doux comme soie

chatoie sous l'éclat

des bougies qui flamboient

en gommant les frimas

des dehors si froids

 

Si la nuit m'entoure

tu restes ma belle-de jour

mon soleil de toujours

Ta bouche de velours

exquise pomme d'amour

enrichit mes discours

et me rend mon humour

 

Même si demain

est encore loin

déjà je t'appartiens,

ton regard colombien

me promet tant de bien

Au contact  si féminin

de ta peau  de massepain

au parfum de jasmin

je reprends soudain

goût de mon masculin

 

Demain, jour de l'an,

Je ne te laisserai plus en plan

Au milieu de l'océan

je voudrais que nos gris d'antan

deviennent fleurs de présents

et sans avoir besoin de serments

je te redirai en t'enlaçant

que j'attends impatiemment

le jour exaltant

où si tu le veux assurément

je te garderai tout le temps.

 

 

Yvan Balchoï: le 31/12/95

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article