Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

Hier soir, sur France 2, Guillaume Durand, très médiocre arbitre entre la droite et la gauche tant son « sarkozysme » larvé m’a semblé évident sans parler de son anticommunisme primaire et de ses préjugés vis-à-vis par exemple des 35 heures.

 

Mais je ne parlerai pas ici de l’échange en général poli et courtois entre ces deux leaders politiques, Arnaud Montebourg et Valérie Pécresse.

 

Je l’avoue, je n’ai guère de sympathie pour Valérie Pécresse, qui fait partie de ces femmes inconditionnellement attachées hier à Jacques Chirac, aujourd’hui à Sarkozy, c’est vrai quelle vient de Neuilly. Elle n’a jamais du connaître ce que c’est qu’une fin de mois difficile et si manifestement si on doit reconnaître qu’elle s’est engagée avec fougue et volonté dans une réforme comme celle des Universités, ce fut toujours animée par les préjugés de la droite concernant l’autonomie des établissement universitaires et des relations pour moi un peu troubles avec les entreprises parfois associés à leur financement « au risque de perdre » leur vraie liberté vis-à-vis du monde de l’argent.

 

Mais ce qui hier m’a scandalisé en ces propos au point que, cardiaque, j’ai mis un certain à me remettre  de mon indignation, c’est les propos qu’elle a eu à propos de l’interdiction d’une rencontre entre Stephan Hessel et des étudiants sous le prétexte, elle ne l’a pas caché, des critiques véhémentes du grand Résistant contre l’Etat d’Israël et aussi - disons-le tout court, les options sociales du gouvernement actuel de la France.

 

Bien sûr, Valérie Pécresse nie avoir l’autorité d’interdire une telle rencontre. Qui croira qu’elle n’est pour rien dans cette interdiction d’autant plus qu’elle la justifie en la condamnant d’avance, vu ses organisateurs, car, dit-elle, ils voulaient pousser au boycott de l’Etat d’Israël, ce qui est pénalement répréhensible.

 

PENALEMENT REPREHENSIBLE de boycotter l’Etat sioniste. Quelle honte ! Il ne faudrait pas pousser les lois concernant la négation de la Shoah jusqu’à l’absolution de la politique criminelle de l’état d’Israël vis-à-vis des Palestiniens et du Liban.

 

En Belgique, le parti du travail de Belgique avec raison a poussé ses membres à inciter dans les grandes surfaces les consommateurs à boycotter les produits « made in Israël » qui vivent de la spoliation permanente et violente des droits et des terres Palestiniennes.

Nul n’a oublié la manière dont par exemple les oliviers des Palestiniens sont saccagés par des colons pires encore que ceux des anciennes puissances coloniales.

 

Je comprends que le CRIF, organisation en chef des nombreux lobbies juifs en France ait applaudi le bâillonnement d’un grand résistant d’origine juive mais implacable devant les crimes d’Israël.


Les propos de Valérie Pécresse, qui fait semblant d’admirer le résistant Hessel en rejetant ses convictions qui la dérangent, alors qu’il y a grande cohérence entre les idées actuelles de ce demi-juif né à Berlin et son courage et sa résistance au nazisme,  me semblent indéfendables.

 

Israël se condamne lui-même par sa confiscation des terres qui ne lui appartiennent pas, par sa violence criminelle contre des populations désarmée.  (GAZA !)

C’est un devoir de Boycotter le plus possible l’Etat d’Israël comme on l’a fait pour l’état sud Africain au temps de l’Apartheid qui perdure d’ailleurs en Israël.

 

Amis français, ne vous laissez pas convaincre par les exigences du CRIF, représentant d’une super-minorité juive surreprésentée dans les médias français. Aucun reproche à cela à condition que cette minorité ne profite pas de cet avantage sans doute mérité pour pousser la politique de la France dans le sens souhaité par le CRIF. Je n’en suis pas si sûr.

 

N’hésitez pas, amis français à déposer de petits billets dans les grandes surfaces poussant les consommateurs à ne pas acheter des produits du VOL de l’Etat sionistes. 

Pour ma part, je serais très honoré d’être poursuivi pour une action si juste et, à la place de Valérie Pécresse j’aurais honte de mes propos honteux d’hier soir.

 

Entre le grand Résistant qu’est Stéphan Hessel et la bourgeoise asservie à la droite la plus éculée et ses injustices en France et à l’étranger (on a vu sa gêne  évidente à commenter les évènements de Tunisie), je n’ai aucune hésitation à choisir le chemin de l’honneur et de la dignité, celui de Stephan Hessel.

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article