Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Ce matin
mes yeux s'entrouvrent à peine,
la chaleur des draps ennivre encore ma chair
et pourtant ...
Plus subtil que la lumière,
Vrai casse-pieds d'abord,
Il éveille ma conscience encore intermittante
Il me secoue avec vigueur
Ne laisse aucune chance
À dame grasse matinée.
Oui, le voilà qui m'invite
Au saut du lit
À lui obéir sans réserve;
Pas question de lui fausser compagnie, aucune échapattoire possible;
Je n'en n'ai ni la force, ni l'envie
Il me gratouille les méninges,
Il m'électrise les doigts
Ma nuit et bel et bien finie.
Pourtant je ne sais pour ainsi dire rien
de ce nouveau compagnon
qui au saut du lit mobilisetoute mon énergie
et, je l'espère, va combler mes plus secrets désirs
Un titre, quelques rimes
Que j'aligne,
Le voici, en genèse
mon nouveau POEME,
Quel en sera l'objet ?
Au-delà des mots, de l'orthographe et de la syntaxe, j'en connais au
 
moins le sujet
car ton nom brûle en mon cœur !
Bienvenue à toi,
bel amour !
 
Yvan Balchoy
29 août 2006 
"En attendant ma mie."


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article