Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

  Le délégué du gouvernement aux places d'accueil, Peter De Roo, a jeté mercredi un pavé dans la mare, en écrivant une lettre ouverte dans laquelle il dénonce la situation des demandeurs d'asile qui se retrouvent à la rue et le non-respect des lois réglant leur accueil en Belgique.

http://www.lameuse.be/actualite/belgique/2012-02-01/maggie-de-block-s-engage-a-trouver-un-toit-d-ici-ce-soir-pour-tous-les-demandeurs-d-asile-935461.shtml


 
 
Honneur à ce responsable, Monsieur Peter De ROO ainsi qu'au Ministre Moreaux  qui prennent au sérieux leur mission tandis que la Ministre concernée qui n'a cessé depuis sa nomination de s'en prendre aux réfugiés ne pensant qu'à les rejeter le plus possible, comme tant d'autres avant elle, a laissé pourrir la situation de l'hébergement des sans abri dans la rue.
 
 
 

L'extrait suivant d'un article  publié par le PTB est intéressant car il nous montre comment la Ministre Maggie De Block ( OPEN VLD, est-il nécessaire de le préciser !) définissait ses priorités.

 

Renvoyer des réfugiés dans un pays en guerre comme la Tchéchènie, l'Afghanistan, l'Irak, ce qui revient à refuser la notion même de réfugié politique, est un crime que l'instigateur soit ministre ou l'Office des étrangers.
 
 
  Il a fallu l'apparition toute récente de l'hiver pour Madame De Block se décide de bon cœur (?) à s'occuper de trouver un toit pour le millier de réfugiés à Bruxelles qui vit dans la rue. Parmi eux beaucoup de femmes et d'enfants.  Pour cette première journé de grand froid,  la Ministre a claironné comme un succès la possibilité d'accueillir 60 personnes à Beauvechin (60 pour plus de 1000 personnes).

 

S'il y a demain des morts dans la rue, je suis prêt à m'associer à une plainte pour homicide involontaire contre des autorités publiques qui ne remplissent pas l'essentiel de leur mandat. Monsieur "Papillon" se dit encore socialiste ; Monsieur Yvan Mayeur, président du CPAS de Bruxelles (belle prébende) ne veut, ne peut dit-il que loger les sans abri Bruxellois.

 

Peut-on raisonner ainsi sans tomber au pire niveau du racisme qui frise celui de l'Apartheid. Quand il y a danger de mort, il n'y d'autre priorité que de loger tout le monde sans tenir compte de la nationalité ou de la couleur de la peau
 
 
 
Politique d'Asile : Miss Maggie commence en force

 

 

Maggie De Block, la nouvelle secrétaire d’état chargée de l’asile, a présenté sa note de politique générale. Une note ambitieuse : faire plus avec moins, travail à la chaîne, augmentation des cadences, lutte contre les temps morts. Parle-t-elle de production de voitures ? Non, de gens sollicitant l’asile.
Axel Bernard
 
Le 10 janvier 2012, la nouvelle secrétaire d’État en charge de l’asile et de l’immigration, Maggie De Block (Open Veld) présentait au Parlement sa note de politique générale.... À nouveau, l’accent est mis sur la répression. L’étranger est présenté comme un fraudeur. La note peut d’ailleurs se résumer simplement : il faut chasser les abus, accélérer les procédures de séjour et décourager l’introduction de nouvelles demandes.
. La cadence visée aura aussi des répercussions sur le demandeur d’asile. Maggie De Block l’annonce : le réfugié n’aura en moyenne que 3 mois pour rassembler les éléments de sa demande. C’est dans ce délai que le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) doit prendre une décision. Comment penser qu’un réfugié, qui arrive dans le dénuement le plus total et vit dans la plus grande précarité, puisse, dans une langue qu’il ne maîtrise pas, constituer un dossier d’asile complet dans un tel délai ? D’autant que l’État est tous les jours condamné pour ses manquements dans l’accueil des demandeurs d’asile… 
Augmenter le nombre d’expulsions
 
6. Les demandes multiples seront découragées, annonce Maggie De Block. Les personnes répétant des demandes d’asile viennent principalement de Russie (Tchétchénie), d’Irak, d’Afghanistan, de Guinée et d’Iran. Ces demandes multiples résultent de l’évolution de la situation sécuritaire dans les pays d’origine (intensification de la guerre, coup d’État, etc.). La mesure proposée va donc exclure des personnes qui risquent directement des persécutions en cas de retour dans leur pays.
 
 
http://www.ptb.be/nieuws/artikel/politique-dasile-miss-maggie-commence-en-force/print.html
 
 
 
Un autre article  lié à SOS-ACCUEIL pose  aussi de graves accusations contre Magda De Block.

 

A elle de prouver par des actes plutôt que par des paroles que c'est faux. Sinon, il faut la démettre de toute responsabilité politique
 
 
Aujourd'hui, des personnes ayant droit à l'accueil ont à nouveau été mises à la rue, dans le froid. Comme si cela ne suffisait pas, la Secrétaire d'État à l'asile et à la migration, Maggie De Block, a l'intention de fermer 400 places d'accueil par mois, et 1900 places au total. "Les demandeurs d'asile, les familles sans-papiers avec enfants et les mineurs étrangers non accompagnés ont légalement droit à l'accueil. Les mettre à la rue, chaque jour, est non seulement illégal mais, par ce froid, extrêmement dangereux. Il faut donc, au contraire, ouvrir davantage de places d'accueil", dit Anne Dussart, porte-parole de SOS Accueil, le consortium de 8 ONG mis en place en urgence pour faire face à la crise de l'accueil.
Une femme enceinte afghane, une maman guinéenne avec ses trois enfants, un mineur afghan sans ses parents, un homme seul ayant fui l'Irak... Comme eux, plus de 1000 personnes ayant pourtant droit à l'accueil ont été mises à la rue cet hiver. Dans la rue, ils encourent des risques de pneumonie, de gale ou d'autres graves problèmes de santé. Ils n'ont pas de quoi manger, pas d'endroit où dormir, aucune intimité. SOS Accueil tente de les aider. En organisant, durant la journée, un accompagnement socio-juridique. Et en accueillant les plus vulnérables d'entre eux pour la nuit.
"Ce n'est pourtant pas notre responsabilité, mais bien celle du gouvernement. On ne peut pas fermer les yeux devant les hommes, les femmes et les enfants qui se retrouvent à la rue, dans le froid", dit Anne Dussart. "Nous sommes choqués par la fermeture des places d'accueil. Maggie De Block veut fermer 400 places d'accueil par mois et 1900 places au total. SOS Accueil demande que la Secrétaire d'État ne procède pas à ces fermetures et qu'elle prenne conscience de la gravité de la crise de l'accueil. Il faut des places d'accueil supplémentaires".
Plus d'infos : www.sosaccueil.be
 
Je sais bien que Magda De Block nie ces intentions mais qui la croire quand elle n'a trouve hier, selon la presse,  que 60 places pour accueillir plus de mille sans abris !

 

Nous verrons bien ce soir et tous les suivants si elle tient ses promesses :plus un seul sans abri dans la rue contre sa volonté !
 

 
 
Yvan Balchoy
yvanbalchoy13@gmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com


 

 

 

 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article