Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

L'idée de laisser les bandits agit sous un contrôle discret mais efficace fit plutôt peur au frère Hôtelier, de caractère plutôt méfiant, tandis que le Grand Maître, beaucoup plus ouvert, la trouva excellente.

Marthe fut donc chargée de suivre à la lettre les exigences des conspirateurs tout en informant par la touche le frère hôtelier du suivi des évènements.
Celui-ci, au grand étonnement de Marthe, lui demanda si le frère Mignolet était au courant. C'est vrai que tous connaissaient l'amitié qui les unissait et puis n'était-t-il pas originaire du même pays ?

En s'efforçant de ne pas laisser transparaître son émoi, elle répondit d'une voix qu'elle voulait calme et posée, que son ami n'avait rien à voir en cette affaire - ce mensonge la gênait intérieurement, mais elle ne voulait en aucun cas impliquer Ghislain sans son avis -  mais qu'elle allait lui demander d'être une sorte d'intermédiaire entre elle et les envoyés du LOTUS.

Tout étant ainsi réglé, les deux frères la renvoyèrent vers les émissaires du LOTUS et il fut décidé qu'après le repas du soir, le frère hôtelier offrirait une petite réception à ses "invités" tandis que Marthe mettrait au point avec Ghislain la procédure qui lui permettrait de devenir le contact permanent entre elle et la fraternité du SALUT.

Elle retourna au parloir rejoindre Ghislain et ses invités. Justement ils parlaient de la mission cette fois d'une façon tout à fait pratique.

A vrai dire, l'arrivée d ela jeune femme laissa une sorte de froid, comme si leur confiance dans l'amie de Ghislain était plus que mesurée. Voilà qui allait singulièrement compliquer leur mission.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article