Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

   
  -"Et bien, je vous avoue que je n'apprécie pas tellement ce genre de démarche. Tout d'abord, bien entendu, je me suis fait gourmandée pour avoir enfreint les ordres précis qui m'avaient été données. L'élaboration d'un budget annuel pour une communauté telle que la notre demande une grande attention et j'ai l'impression que mon intervention est survenue au plus mauvais moment. Enfin, j'ai réussi à suffisamment inquiété, non tant le frère hôtelier, qui pense que rien ne peut lui échapper de la vie sociale de la communauté que le Grand Maître, qui, dès qu'il a entendu le terme "LOTUS" est passé par dessus le refus de son collaborateur pour accepter de vous recevoir dans un quart d'heure.
Et, croyez-moi, ce n'est pas le genre d'homme à vous accorder facilement ce genre de faveur.
S'il l'a fait, c'est qu'il est vraiment inquiet, je tiens à vous le dire avant qu'il ne soit trop tard.
Si jamais votre révélation se révèle une baudruche vide, je crains pour v
ous car cet homme habituellement paisible a parfois des colères terribles et prend malheureusement dans ces cas des décisions regrettables."


     -"Merci, soeur de votre intervention adroite. Vous verrez que la situation est plus que sérieuse et vous n'aurez pas à regretter votre courage."

D'un geste un peu désabusé, la soeur fit signe de sortir :

     -"C'est ici que les deux frères viendront vous écouter dans quelques instants. Je vous conseille de bien préparer ce que vous allez leur dire le plus succinctement possible, car leur temps est vraiment précieux. Allez directement à l'essentiel."

Elle voulut ajouter encore quelque chose, mais se ravisa, et tandis qu'une ébauche de sourire éclairait ses traits, elle mit fin à la conversation avec un gentil : "Bonne chance".



Yvan Balchoy
balchoyyvan13@hotmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article