Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

Puis longuement le biologiste Namurois reprit dans le menu détail l'ensemble des démarches qu'ils devaient accomplir pour saborder leur mission et dénoncer les envoyés de"LA FLEUR DE LOTUS" venus ici pour les contraindre à agir.

Bien entendu, il fallait au début les traiter avec tact pour ne pas éveiller leur méfiance.

Marthe devait discrètement prendre contact avec le frère chargé de veiller à la sécurité dans la communauté et lui avouer qu'elle avait l'impression que ses anciens amis venus en visite avaient de mauvaises intentions concernant la fraternité. Il s'agissait de minimiser au maximum leur rôle potentiel dans la réalisation de ce complot en chargeant au maximum les envoyés de "LA FLEUR DE LOTUS".

L'amie de Ghislain proposerait à son interlocuteur de "laisser aller les choses" sous surveillance étroite pour les prendre sur le fait.

Ghislain, pour sa part, resterait dans l'ombre et tenterait de stopper au dernier moment ce qu'ils appelaient l'attentat, bien qu'en fait ils ne savaient pour ainsi dire rien des projets précis de leurs adversaires.

Marthe acquiesça de suite aux idées de son ami. Elle revint au petit parloir retrouver les envoyés du LOTUS et s'excusa de devoir s'absenter pour un moment pour participer à une activité spirituelle " de la plus haute importance."

Ghislain leur proposa durant ce laps de temps d'aller visiter le parc, endroit idéal, pour parler "en toute liberté de notre grand projet."

Pendant qu'il promenait les deux visiteurs dans le grand jardin, Marthe se précipita vers le bureau du frère économe qui avait en plus de sa fonction économique, la charge des problème communautaires de sécurité.

Il occupait un vaste bureau au premier étage et, très rare privilège dans la fraternité, il disposait d'une secrétaire dont le bureau avait été sommairement installé dans une toute petite pièce voisine qui faisait office d'antichambre.  La secrétaire, une vietnamienne d'une quarantaine d'années, accueillit Marthe avec un grand sourire.

     -"Et bien, ma soeur, que vous arrive-t-il ? Vous avez l'air toute à la fois  essouflée et anxieuse. Que se passe-t-il ? J'espère que personne ne vous a manqué de respect ici. Sinon, dites-moi franchement ce qui vous est arrivé et je vous promets de vous aider."

Madame, bredouilla maladroitement Marthe,  qui dans le fond, n'en menait pas large, "il faut absolument que je voie de toute urgence le frère économe pour lui parler d'une affaire de la plus haute importance."

     -"C'est bien ennuyeux, ma soeur, il est pour le moment en réunion avec le Grand Maître et je ne puis en aucun cas les déranger.

     -"Je regrette, ma soeur, d'insister, mais les faits dont je dois m'entretenir avec lui ne sont pas seulement urgents, mais tout retard pourrait avoir des conséquences extrêmement graves pour votre communauté. Je suis sûre que, lorsqu'il apprendra la teneur de ce que je dois lui révéler, il vous reprochera amèrement tout retard dont vous seriez responsable."

(à suivre)

Yvan Balchoy
balchoyyvan13@hotmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com


 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article