Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

Ghilain prit vite une décision : si la situation devenait telle qu’il le pensait, il n’hésiterait pas à démissionner. Tant pis pour sa « situation »; depuis Marthe il avait compris que tout homme doit réussir sa vie avant de gagner de l’argent ou d’atteindre un certain niveau de vie.

 

Tout à coup, le téléphone sonna, et comme un adolescent amoureux, il se précipita vers l’appareil en espérant entendre la voix qui lui faisait si cruellement défaut depuis deux jours seulement.

 

Tout de suite, il reconnut la musicalité de cette voix dont il aimait dire qu’elle « traversait tous les pores de sa peau  pour le combler d’émoi."

 

      - Allo, salut, chérie, d’où appelles-tu ? Tu me manques, tu sais ! Quand pourrai-je te revoir ? J’ai une envie folle de tes lèvres, de ton sourire et ….de tout ce que tu sais. Dis-moi, mon amour, où tu es, que ce soir je te rejoigne. »

 

D’une voix plus calme, Marthe tenta de calmer son ami.

 

     -« Tout va très bien, mon cœur, je suis pour le moment hébergé par une amie sympa, j’ai repris contact par téléphone avec un de mes amis artistes, et je pourrai bientôt, je pense, retravailler dans un studio artistique, rue du Pont en l’Isle.

Pour le moment, je ne crois pas pouvoir te rencontrer. Il me faut d’abord faire mon nid ici. Ce soir, j’ai rendez-vous avec Jean – tu sais, mon ami au moment où je t’ai rencontré. Il m’a promis de m’aider. Tu sais, il a eu de grands malheurs, il a perdu sa compagne Elisabeth récemment... Enfin je t’ennuie avec ces détails. Comment vont les tiens ? »

 

"Très bien" , je t’assure lui cria presque au téléphone, Ghislain, déçu de ne pas le retrouver ce soir et au fond un peu inquiet de cet ami ancien dont il savait qu’il avait été amoureux fou de Marthe.

Certes il l’avait quittée pour cette Elisabeth, blonde comme les blés, douée comme c’est pas permis pour le pastel, la poésie et capable de se défendre en sculpture.

Qui sait, malgré tout,  si ce Jean, si sympa, ne serait pas tenté de se rapprocher de son ancienne amie ?

 

 

 

(à suivre)



Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article