Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

      -"Oh, bien sûr que oui, monsieur Ghislain, votre voisin, Monsieur Arthur, est absent pour raison de maladie depuis trois semaines ; il paraît qu'il souffre d'une hernie discale, mais certains assurent dans la maison que si hernie il y a, c'est une hernie de travail."

 

Cet Arthur était dans la boîte une des têtes noires de Ghislain, un de ces grincheux, vieux avant l'âge, qui ne cessait de se plaindre mais surtout dénigrait sans vergogne ses voisins, toujours à l'affût de leur moindre faiblesse dont il se faisait le porte-parole dans toute l'entreprise.

 

Le Directeur l'accueillit avec une cordialité, dont il saisit directement le faux ton.

 

     -"Comment allez-vous, monsieur Mignolet ? Vous avez, paraît-il vécu des jours difficile. Nous en avons connu aussi, car vous nous avez laisser brutalement avec un tas d'expériences en cours sur lesquelles nous n'avons pu trouver les notes claires et précises que nous étions en droit d'attendre de vous. La pauvre Marie Van Dijk a mis près de quinze jours pour comprendre et encore assez mal le cheminement assez tortueux de votre pensée.

 

Résultat, le projet "ALBATROS" sur lequel je comptais tellement pour améliorer l'image de marque de notre entreprise nous a échappé, ainsi bien entendu que les vingt millions qui lui étaient attachés.

 

Vous comprenez que dans ces conditions, et, vu le mécontentement de vos collègues, j'ai été amené à vous changer de service."

 

 

Bien entendu, le nouveau poste attribué à Ghislain, en dépit de tout le bien qu'en disait le directeur, était l'exemple même de la voie de garage.

 

En plus, il lui fallait travailler, "la main dans la main", avec un de ses collègues avec lequel il avait toujours eu des difficultés relationnelles.

 

 

 

(à suivre)



Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article