Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

En trinquant avec le frère Hôtelier enfin souriant, Marthe dut expliquer ce qu'étaient ses activités artistiques tandis que Ghislain expliquait au Grand Maître, très intéressé, comment fonctionnait l'institut agronomique de Gembloux.

 

Mais, au bout d'une petite demi-heure, le frère hôtelier fit doucement comprendre à ses hôtes qu'il devait s'absenter, en leur demandant l'heure de leur train.

 

Une dernière fois, ils retournèrent dans leur cellule pour rassembler leurs bagages, ce qui fut vite fait ; en passant devant le loge du frère préposé à l'accueil , ils sentirent qu'une nouvelle page capitale s'ouvrait dans leur vie à tous deux.

 

En descendant à travers bois vers l'arrêt du bus, il leur sembla que la nature était plus radieuse que d'habitude ; l'arrêt était tout près de la place de Lasalle où l'église faisait pour ainsi dire face au temple. Comme il leur restait encore un peu de temps, ils s'assirent à la terrasse d'un café.

 

Quand le bus apparut, ils se regardèrent en éclatant de rire, tant le véhicule semblait vieillot et à bout de souffle. Le confort était du même style et la suspension du véhicule laissait à désirer. Heureusement, Alès n'était pas à plus de vingt cinq kilomètres.

 

A part une jeune dame et un monsieur très âgé, le bus était vide. Durant tout le trajet, ils ne cessèrent de se contempler sans mot dire, mais leurs yeux suppléaient de loin à l'absence des mots.

 

Ghislain avait une envie folle de lui dire : je plaque tout, trouvons-nous une petit studio à Bruxelles ou Liège et refaisons ensemble notre vie, mais il savait que le lendemain, il irait retrouver Ria, car il ne lui semblait pas possible de s'en aller de chez lui sans s'être expliqué sur les raisons de son choix. Il voulait faire les choses proprement.

 

(à suivre)



Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article