Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY


Il était quatre heures moins dix, ils avaient juste le temps de rejoindre les somptueux appartements du Grand Maître pour participer à la petite cérémonie d'adieu qu'on leur avait préparée.

 

A l'entrée ce ce qu'on appelait "Quartier capital" dans la communauté, un frère, tout souriant les prit en charge et les conduisit dans le bureau de réception du Grand Maître, là où se trouvaient précisément les oeuvres d'art sur la paix dont il était si friand.

 

  Ce dernier tendit à Ghislain une main franche et ouverte tandis qu'il embrassa Marthe sur les deux joues d'une façon toute fraternelle:

 

     -"Nous sommes heureux de vous remercier de votre courage et de votre loyauté à l'égard de notre grande famille. Vous avez été les bienvenus parmi nous avons essayé de vous le faire sentir et espérons avoir réussi à vous persuader de notre volonté d'oeuvrer pour une paix réelle et juste entre les peuples.  Je crois que nos efforts n'ont pas été vains puisque vous êtes venus nous révéler le complot tramé contre nous, et  vous avez contribué efficacement  à mettre en échec l'oeuvre diabolique des faux pacifiques du "LOTUS".

 

Je suis heureux de vous offrir ce modeste don : mille francs à chacun de vous deux, pour vous dédommager des ennuis subis.

 

A présent, mes amis, buvons tous ensemble à la prospérité de notre communauté et à l'avenir de Ghislain Mignolet et de Marthe Siraut qui seront toujours les bienvenus parmi nous."

 

C'est la première fois que Ghislain entendit le nom de famille de sa compagne.

 

Jusque là, elle lui avait demandé de l'appeler Marthe, sans chercher à aller plus loin.

 

(à suivre)



Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article