Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Ghislain lui demanda s'il avait l'intention d'emporter la statue, car les membres du LOTUS l'avaient menacé des pires malheurs s'il leur venait l'idée de faire sortir "l'oeuvre d'art" de la propriété.

Le policier, un peu perplexe,  hésita quelques instants avant de répondre :

     -"Je ne peux rien vous dire avant d'avoir examiné la statue. Si vraiment, là où elle est, il n'y a aucun danger concernant des vies humaines, nous allons attendre le fameux coup de téléphone avant de faire quoi que ce soit, car, s'il s'agit d'explosifs, ce qui n'est pas certain, ils ne prendront pas le risque de la faire sauter, avant d'être pratiquement sûrs qu'elle est dans l'appartement du Grand Maître. Il suffit de l'entourer de sacs de sable qui limiteront fortement les dégâts en cas d'explosion. Et si par exemple, il s'agissait de poison, de gaz ou de quelque chose de ce genre, nous allons fermer très hermétiquement la remise.  Compte-tenu de ces précautions, je pense que nous pouvons, au début tout au moins, laisser faire.
Mais je vous rappelle qu'avant de décider quoi que ce soit, je veux voir la remise et la statuette pour me rendre compte personnellement si mon projet est réaliste et évite vraiment tout danger majeur."

Le frère hôtelier prit alors la parole pour préciser le rôle de chacun dans la suite des opérations.

     -"Si vous le voulez bien, nous allons quitter séparément cette pièce pour ne pas attirer l'attention des bandits. Je partirai le premier, le commissaire suivra cinq minutes plus tard et il me rejoindra à la porte du parc jusqu'à côté du restaurant.

Quant à vous, Ghislain, allez directement à la remise en prenant le petite porte qui, dans la cuisine, permet de rejoindre le jardin.

N'oubliez pas, comme nous le ferons aussi, de prendre le chemin qui traverse le petit bosquet au centre du parc. Ainsi vous serez invisibles du bâtiment. Évidemment si un membre du "LOTUS" se promenait dans le jardin, celui ou ceux d'entre nous qui le verraient, n'auront qu'à siffler un coup pour avertir les autres de faire gaffe."


(à suivre)



Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article