Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

En grimpant les marches  si usée du vieil escalier branlant; il  sembla à Ghislain que c’était la première fois qu’il découvrait le charme juvénile de cette femme de quarante ans qu’il avait pourtant si souvent aimée et caressée..

 Déjà il savourait déjà la fraîcheur printanière de sa bouche tandis qu'elle avait déjà glissé une main sous sa chemise pour lui caresser doucement le bas du dos.L'échange de leurs deux corps  en émoi se traduisit en caresses et onomatopées qu’ils comprenaient tous deux intuitivement.

 Il eurent peine à se séparer un instant pour que Marthe sorte de la poche revolver de son pantalon la clé et leur ouvre une porte au-delà de laquelle tout était permis, tout devenait possible.

 Dedans, Marthe commença fébrilement à ouvrir son chemisier mais Ghislain immédiatement prit le relais.

 

Lentement  ses vêtements la quittèrent tandis que son copain fêtait chacune de ses découvertes éblouissantes par des bisous sonore. Il arrêta toutefois quand elle fut en sous-tif et en slip, un joli slip bien échancré qui ne cachait guère les trésors qu’il recouvrait.

 

Puis, avec un sourire amusé, la jeune femme défit avec infiniment plus de grâce la chemise de Ghislain, son pantalon, glissant ses doigts si flexibles dans les poils de sa poitrine; comme si elle voulait les démêler de son cou à son ventre en s’attardant quelque peu à hauteur de ses seins qu’elle embrassa très affectueusement.

 

Ainsi, à moitié dévêtus, ils se couchèrent face à face sur le lit où tout d’abord Ghislain enroula de ses bras le visage de son amie pour en embrasser, la chevelure si ondoyante et odoriférante, le front, les yeux, les joues, le nez, les oreilles, la bouche ou leurs caresses devinrent réciproques.

Peu à peu leurs mains caressantes parcoururent au long et au large au recto et au verso le corps de leur partenaire des seins dévêtus par lui  de Marthe que Ghislain goba aussi affamé de tendresse qu’un bébé de lait tandis qu’elle se promena tout autour de la ceinture du slip de son compagnon de ses doigts qui plus d’une fois dépassèrent cette troublante frontière.

 

Chaque seconde nouvelle, même porteuse d’éternité créait entre eux une tension exquise qui ne pouvait plus, ne voulait plus attendre. Marthe, impatiente, fit glisser le slip de Ghislain et posa ses lèvres sur le sexe et les fesses de son, compagnon tandis que ses mains empaumaient un sexe déjà bien éveillé.

Ghislain prit le relai en débarrassant sa compagne du dernier abri de sa pudeur et lui écartant avec infiniment de douceur les jambes il alla s’abreuver à la source si humide, si coulante de sa féminité triomphante.

 

C’est alors que s’échappèrent des lèvres de Marthe une mélopée exprimant toutes les gammes de la passion amoureuse. 

Plus tard, Ghislain abreuvé du nectar d’amour de sa compagne comprit  à la hauteur  et à la vigueur de sa mélodie que le temps était venu  et se soulevant sur ses coudes il s'inséra doucement en elle.

En ce moment exquis pour tous deux leur regard se croisèrent et ils lurent l’un dans l’autre l’assentiment complet de leur personne à ce qui explosait peu à peu au coeur de leur intimité.

Puis Marthe se hissa à son tour sur son compagnon, puis s’étendit sur son corps mêlé si joliment au sien.

Il lui sembla alors brusquement ,qu’au-dessus de lu,  elle ondoyait comme un naïade nageuse, pratiquant tant une brasse paisible, puis un crawl fougueux….Jamais il ne l’avait connue si fougeuse.

 Tout excité par la force du cri amoureux de son amie,  il lui sembla même que le doux fourreau dans lequel son sexe coulissait  si harmonieusement se contracta soudain plus fort comme pour lui indiquer que le moment était venu de se répandre en elle, de se mêler à son intimité profonde ou leur moi  à chacun d'eux devint fugitivement le plus exquis des nous.

.

 

 

 

IL lui semblait que c’était la première fois qu’il découvrait le charme juvénile de cette femme de quarante ans qu’il avait pourtant si souvent aimée et caressée>.

 

 

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

 

 

 


Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article