Catégories

Publié par BALCHOY

 

 

 

 

mare-aux-grenouilles.jpg

 

 

https://www.google.be/images/nav_logo170.png

 

Ce matin, par un temps splendide je me suis promené sur les rives de la encore toute petite rivière Lasnes et entre magnifiques champs labourés, prairies où paissent des chevaux magnifiques j'ai assisté à un concert magnifique, le plus important certes de toute ma vie pour les "musiciens" en présence à savoir un bon millier de crapauds croassant joyeusement en célébrant et en faisant l'amour par cette merveilleuse journée de printemps. Ca fait longtemps que je n'avais plus vu pour ainsi dire de batraciens en Belgique.

 

 

GRENOUILLE.jpg

 

 

Aujourd'hui tout commença par une signalisation indiquant aux automobilistes des migrations de grenouilles exactement comme on les met en garde face à des cerfs ou des sangliers qui risquent de traverser la route.

 

 

Mais ce n'est pas là que j'ai découvert la grande foule de batracien, le long du cours de la Lasnes des sources d'eau jaillissant en plein champ, des marécages remplis de roseaux tapissent le fond de cette magnifique vallée et c'est en arrivant devant un de ces marécages grand à peu près comme un petit hectare que j'ai entendu cette musique incroyable que j'ai cru un moment enregistrée par un groupes de gymnastes se livrant à une sorte de gymnastique-danse à la chinoise très lente et très gracieuse. Mais non la musique qui peut-être les inspirait était toute naturelle et en regardant bien le fond de la mare j'aperçus très vite des dizaines et dizaines de crapauds et grenouilles tandis qu'on en entendait des centaines d'autres tapis dans les roseaux de toute tailles depuis celles qui peuvent s’étirer sur le bout d’un doigt jusqu’aux mastodontes que deux mains ont peine à contenir. En m’approchant de la mare, chaque fois c’était une multitude de sauts brusques toujours dans la direction des roseaux et de la sécurité mais chaque fois aussi quelques individus peut-être moins peureux nous regardaient crânement comme s’ils nous invitaient à mesurer leur grâces et beauté.

 

 

J’étais stupéfait parce que depuis bien des lustres j’avais fait une croix sur une découverte de ce genre. Quand je passais, jeune adolescent, mes vacances à Saint André-lez-Bruges, trouver des grenouilles ou des  crapauds dans notre grand jardin était chose commune, mais aujourd’hui les batraciens, victimes des pesticides et autres saletés qu’on jette dans la nature m’avaient paru presque disparus sauf des jardins zoologiques ou assimilés et voici que dans ce coin de Brabant Wallon j’en trouvais plus que mille entraîné dans une sarabande d’amour d’une musicalité et vitalité extraordinaire.

 

 

Ainsi preuve m’était donnée que dès que la vie martyrisée retrouve un peu de nature pure elle reprend tous ses droits et la sarabande d’amour merveilleuse de ces batraciens dans ce coin merveilleux du Brabant wallon dans la vallée de Lasnes entre Genval et Rixensart me donne aujourd’hui une confiance toute renouvelée dans les capacités de la vie à triompher malgré tout des pièges et obstacles que les hommes n’arrêtent pas à dresser contre elle.

 

 

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article