Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

Même si je ne suis pas d'accord à 100 % avec la politique poursuivie par Monsieur Hollande et son gouvernement depuis quelques mois, je constate que plusieurs de ses promesses se sont déjà réalisées, que d'autres importantes sont en chantier même si  sans doute certaines seront pour diverses raisons,dont la crise, très difficiles à naître.

 

Cela dit, quel abime entre la politique rétrograde, injuste et parfois sanguinaire (en Libye) du président Sarkosy et la gouvernance moins tapageuse, plus respectueuse de la pluralité des opinions, plus "normale" du nouveau Président socialiste qui, j'en suis persuadé, gouverne son pays avec un grand désir d'équité et de justice.

Sa déclaration d'hier reconnaissant, sans qu’il soit d'ailleurs question de repentance, le massacre du 17 octobre 1961 d'Algériens, encore français à cette époque, manifestant pacifiquement en faveur de l'indépendance de leur pays, est certainement un pas dans la bonne direction.

Je voudrais ajouter à la déclaration courageuse du chef de l'état que ce crime d'état fut commis par le sinistre Papon, qui ne fut pas que l'ami de la droite, sous l'autorité du premier ministre Debré de l'époque et du général de Gaulle, peut-être abusé mais en tout cas aussi co-responsable de ce crime.

On ne m'empêchera pas non plus que considérer comme des salauds les policiers qui se sont abaissés à jeter dans la Seine, des manifestants innocents ou à les tuer lâchement une fois arrêtés.

Ces "poulets" ne  valent pas mieux que ceux qui ont participé à la rafle du vélodrome d'hiver.

 

 

Certes, comme beaucoup d'auditeurs l'ont rappelé avec humeur sur les radios dites périphériques, il y a eu d'autres massacres durant la guerre d'Algérie et nombre d'entre eux ont concerné les français surtout d'Algérie.  Mais les crimes algériens ne gomment pas ni ne réparent pas les crimes français.

Le jour viendra, j'espère où le peuple algérien, reconnaîtra qu'au travers de sa lutte pour l'indépendance, il y eu des actes inutiles et condamnables comme cet horrible massacre sans jugement d'harkis, abandonnés c'est vrai  aussi par le gouvernement de la France d'alors.

Cet abandon marque une tache indélébile de déshonneur pour la droite qui gouvernait alors la France, en particulier Messmer qui ne mérite pas l'image flatteuse qu'on lui a attribuée depuis. J'en veux même au Général de Gaule de n'avoir pas condamné ce massacre en se taisant sur l'odieux refoulement des harkis lors du rapatriement des français d'Algérie.

 

Quant aux manifestations de mauvaise humeur des grincheux comme Jacob & Cie, elles me confirment  l'état de délabrement moral de la droite actuelle qui après avoir gouverné la France d'une façon scandaleusement partisane devrait aujourd'hui avoir la pudeur de se taire et de se reconstruire en prenant distance avec ses politiciens fossiles qui ont tant fait de tort à la France.

 

Merci donc, Monsieur Hollande de nous avoir rappelé la vérité tragique cet horrible jour parisien d'octobre 1961. Je serai heureux quand le peuple Algérien suivra cet exemple.

 

Oui, la France est vraiment entrée dans une nouvelle ère de justice, d'équité de souci de plus faibles.  Quel changement.

 

VIVE LA FRANCE CHANTEE PAR JEAN FERRAT ET FOULEE AUX PIEDS DEPUIS DES ANNEES PAR UNE DROITE QUI L’A SALIE ET ABIMEE

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article