Catégories

Publié par BALCHOY

 

 

 

 

Ma tendre infirmière,

 Si adroite couturière

Toi qui panses mes bleus au cœur,

 Gommes toutes mes peurs

Et tisses tous mes soirs

De doux espoirs,

Tu fais baisser mes tensions

Par toutes tes attentions ;

Tes prescriptions parfois un peu austères

Sous ton sourire me sont légères

Quand tu m’auscultes,si mignonne, 

Tout mon corps frissonne

Sous les fols attraits

De ton corps parfait

Chaque fois que  tu fais monter ma fièvre,

Sous tes caresses d’orfèvre,

Dans tes bras je me sens si fier

Ma secrète infirmière,

 

JE T’AIME… !

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

 

Commenter cet article