Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

Ce lundi matin, j'avoue que s'il n'y est pas déjà ?, j'aurais fort envie de trouver au trombinoscope du Syndicat de la Magistrature le nom de Jules Ferry tant ce philosophe autoproclamé m'énerve pas ses prétentions insensées

 

Je ne suis pas sûr qu'à part lui-même, ce qui est certes son droit le plus strict, beaucoup se rappellent du grand Ministre de l'Education qu'il est persuadé d'avoir été.

François Hollande a été élu selon les règles constitutionnelles pour cinq ans Président de la République française et c'est à lui seul de choisir celui qui doit présider au gouvernement de la France.

Contrairement à son prédécesseur il a réalisé ou est en train de réaliser la majorité de ses promesses. Laissons-le agir, il lui reste quatre années pour réussir !

Dès son élection, plusieurs personnalités de droite, humiliés par l'échec cinglant de Sarkozy après son premier mandat, sans contester formellement le choix des électeurs l'ont déploré, dénigrant systématiquement toutes ses initiatives oubliant par exemple les piètres résultats de Sarkosy dans le domaine du chomage.. 

J'ai même eu l'impression qu'aux yeux de plusieurs d'entre eux  la gouvernance de ce beau pays de France n'était pleinement légitime que pour la droite, la gauche n'étant qu'un pis-aller, un mauvais moment devant se terminer le plus rapidement possible.

 

Monsieur Luc Ferry  fait partie de ce "jolie monde" ; il pourrait certes proposer au Président de la République  de mettre en pratique ses idées  mais ce matin à la Radio il n'hésite pas à estimer qu'il faut mettre en place ce gouvernement dit national dont la tâche reviendrait c'est clair à reprendre au peuple français son choix en imposant au président Hollande d'oublier, plus qu'il ne le fait parfois hélas, ses promesses pour revenir à la politique détestable de Sarkozy tout cela au nom de la CRISE  qui dénaturerait le choix du suffrage universel.

 

Mais pour qui se prend-il, ce pseudo amateur de cette sagesse des partis libéraux  qui habille  si souvent le riche en déshabillant le pauvre. 

La stupidité de ses propos éclate au grand jour quand il fait part du choix de Premier Ministre que dans sa grand sagesse et se profonde humilité il voudrait choisir à la place de François Hollande. 

 

Luc Ferry est partisan pour la composition de ce gouvernement "d'union nationale" de personnalités issues de la société civile sans identité politique marquée comme lui et Christine Lagarde !...  Non, quel bon choix cette ministre, devenue fonctionnaire internationale,  qui passera bientôt devant un tribunal d'exception pour un favoritisme, supposé à ce jour j'en conviens, mais tout de même plutôt gênant.

Il est vrai que Luc Ferry en a connu d'autres... Il était payé 4000 euros pour des cours qu'il ne donnait pas....

 

Pour pas mal de politiciens de l'UMP, il est scandaleux  d'engraisser des RMISTES 400 euros par mois,  mais pas de donner 4000 euros à des super privilégiés  qui abusent des largesses de l'Etat.

Monsieur Ferry détaille ses CONDITIONS concernant ce nouveau gouvernement au Président de la République, "son redevable",  ? : pas plus de 15 ministres, un premier Ministre du type Bayrou ou Pascal Lamy et l'obligation pour François Hollande de créer un parti démocrate à l'américaine, (Faudra-t-il rétablir la peine de mort ?) un parti capitaliste qui est la négation même du parti socialiste selon son histoire.

 

Allons donc,  Luc Ferry,  un philosophe ?  Un Zozo, un profiteur comme la droite en a tant.

Je pourrais parler  aussi de l'ancien Ministre de l'intérieur de Sarkozy qui, figure je crois, peut-être à juste titre sur le fameux tableau  photographié-volé dans une salle privée syndicale par un journaliste de FR3,  pitoyable ce matin sur MMC.

En tout cas, en parlant  pour justifier un virement  issu de l'étranger de 500 000 euros pour la vente, paraît-il,  de deux tableaux et  de pas mal d'argent liquide que d'ailleurs il ne déclarait pas, ce qu'il aurait du faire comme un citoyen ordinaire, l'ex-Ministre de l'intérieur, prend, c'est sûr,  60 millions de français pour des "cons..."

 

Quant aux journalistes qui tentent chaque jour de rejouer virtuellement la seule élection valable l'an dernier du Président Hollande en imaginant des remakes virtuelles et fantaisistes chaque jour ils donnent une bien piètre et surtout partiale idée de leur objectivité.

Ainsi la Droite française prouve une fois de plus que si elle n'est peut-être pas la plus bête du monde, elle reste sans conteste la plus injuste. Ce ne sont pas Luc Ferry ni Claude Guéant qui me convaincront du contraire.

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article