Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

                                Monsieur Hollande, (4/12/2012)

Ces jours-ci, en parlant des représailles de l’état sioniste (que je ne considère pas comme un état légitime tant qu’il ne reconnaîtra pas  l’état Palestinien dans ses frontières de 1967) vous les avez regrettées, condamnées même, tout en affirmant qu’il n’était pas question d’exercer une contrainte quelconque sur cet état assassin en particulier à Gaza voleur par l’extension des colonies et le vol du travail et du commerce des Palestiniens.

En agissant ainsi, tout en semblant condamner l’état sioniste, vous le renforcez dans sa détermination de réduire peu à peu à néant la possibilité d’un état Palestinien et de considérer leurs frères sémites voisins en pratique comme  des sous-hommes.

Je vous rappelle que le droit international justifie la résistance même armée des Palestiniens en cas de refus de dialogue de la puissance occupante.

Quand on, voit la dureté des sanctions contre l’Iran qui ne fait jusqu’à présent qu’exercer ses droits, comment tolérer hypocritement l'arme atomique à un des états qui respectent le moins les législations internationale et cela de surcroît dans la poudrière du Moyen Orient.

 

En fait, Monsieur Hollande, c’est bien de désirer des négociations de paix entre ces deux entités du Moyen Orient,mais il faut le constater: il y a quarante ans que l’Etat sioniste a réussi à les rendre totalement inopérantes. Tant qu’on fournira des armes qui rendent les puissances occidentales coresponsables des crimes de l’Etat non juif, au sens noble de ce mot mais sioniste, tant qu’on n’obligera pas cet état à observer les décisions de l'ONU,tous vos discours de paix sont des coups d’épée dans l’eau.

 

Ne croyez-vous pas, Monsieur Hollande qu’on a eu assez, non trop de patience avec cet état voleur de terres,  beaucoup plus terroriste  (créateur de terreur) en réalité que ses adversaires. Il suffit de comparer le nombre de victimes de chaque côté pour se rendre compte de l’inégalité des forces  qui concrétise ce que disait déjà La Fontaine sur le droit du plus fort.

La paix en Palestine exige qu’on mette de côté  les exigences scandaleuses des lobbies juifs en nos pays comme le CRIF, qui en approuvant le premier massacre de Gaza  a perdu toute légitimé à arbitrer ce conflit.

 

Si vous voulez deux états en paix au Moyen Orient, ne vous contentez pas de beaux discours ni de  bon sentiments, agissez pour que l’agresseur soit puni et l’opprimé libéré.

Bien à vous, Yvan Balchoy

 

P.S. DU 23 février 2016

 

Bien entendu, je n'ai pas reçu de réponse de ce président "de gauche ??) alors que même Sarkozy avair accusé réception d'une lettre à propos des méthodes musclées de la police française contre les Gitans, ce qui n'a guère changé.

Tout le monde sait que lorsque le MEDEF ou le sinistre  CRIF fronce les sourcils,  l'homme du discours du Bourget devient un timide mouton très orienté à droite surtout depuis qu'il a nommé premier Ministre" un homme digne de la droite de son pays d'origine.

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article