Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

 

 

Monsieur le Président, ce matin, en écoutant la Radio j’ai appris que deux pompiers dans l’exercice de leur fonction ont trouvé la mort.

 Je ne doute pas que généreusement vous leur accorderez la légion d’honneur que leur conduite mérite amplement.

 

Vous pourriez peut-être priver le gérant de la fortune de Madame Bettancourt de la légion d'honneur imméritée  qu’il a obtenu par l’intermédiaire d’un de vos ministres préférés Monsieur Woerth.

 

Permettez-moi de souligner l’abîme qui sépare ces deux héros de ces policiers indélicats  qui n’ont pas hésité à mentir pour éviter une réprimande peut-être méritée, à porter leur faute sur un petit délinquant qui dès lors risquait une peine à perpétuité,  tout en n’hésitant pas à le frapper, semble-t-il, selon le témoignage de médecins.

Je trouve que le Préfet et  votre ami, le Ministre de l’Intérieur, ont très mal agi en tendant de minimiser une faute lourde.

 

Je prends acte que votre Premier Ministre a sauvé de justesse un peu de l’honneur du gouvernement en cette triste affaire.

 

 

Avant de terminer cette missive, j’espère que vous vous opposerez fermement  à un projet de loi qui, sauf erreur de ma part,  obligerait sous peine de graves sanctions, tous les maires à détruire petite bâtisse, cabanon ou caravane servant de résidence à des citoyens pauvres qui ne trouvent pas à se loger dans des HLM occupés souvent par des personnes trop riches pour y vivre ou qui ne trouvent pas, comme à Neuilly les habitations sociales que la loi pourtant les oblige à construire. De la part de ces maires,qui refusent d'appliquer la loi, c’est une marque évidente d’incivisme, même s’ils échappent à leur devoir par une amende ridicule.

 

Vous êtes à la tête d’un pays où presque chaque jour un homme ou une femme meurt dans la rue, parfois de froid en hiver. Vous le savez la durée de vie d’un SDF est amputée d’environ 20 ans. Je trouve qu’avant de restituer des sommes très importantes à des contribuables très fortunés en vertu de votre « bouclier fiscal » l’Etat que vous aimez tant à présider devrait, pourrait facilement trouver les sommes qui sauveraient ces citoyens démunis. Je vous dirai même que ces sommes appartiennent d’abord à eux car le droit de propriété doit céder la priorité au droit de vie et de mort de toutes femmes, hommes ou enfants dont la vie est en danger.

Je ne pense pas que c’est pour vous une préoccupation majeure, voilà pourquoi je souhaite qu’en 2012 la France élise un ou une Présidente plus soucieux des petits et des pauvres que vous. Ce ne sera pas très difficile hélas.

 

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’assurance de mes souhaits d’un renouveau de la classe politique qui gouverne la France,

 

Yvan Balchoy

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy@belgacom.net

http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article