Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

De l'hebdomadaire Solidaire de cette semaine,  je ne peux résister à vous partager cette lettre ouverte d'un militant de la liberté  qui fut hier pourchassé par la police belge,  secondée, c'est vrai par une ministre qui aime afficher son socialisme mais que je ne considère plus comme telle tant qu'elle ne s'excusera pas publiquement de sa lâcheté vis à vis de ce jeune Kurde qu'elle a tenté illégalement de refouler, via les Pays-Bas,  en Turquie où il risquait la torture ou pis encore.

C'est vrai hélas que la Belgique confie la protection des réfugiés ou des plus faibles hélas à des membres de ce parti qui n’arrête pas de parler de liberté en en privant les plus faibles pour la réserver aux plus riches et aux nantis.

Bahar s'adresse aujourd'hui aux parents de jeunes Belges partis se battre en Syrie et il n'hésite pas à critiquer la mauvaise foi de notre gouvernement, en particulier de notre Ministre de l'Intérieur qui d'une main arme et fait l'éloge d'une rébellion aussi assassine que le pouvoir en place et qui de l'autre sévit contre les jeunes que sa propre propagande a partiellement convaincus de partir là-bas.

 

Voici l'essentiel de la lettre de  Bahar Kim Yongür paru dans le Solidaire numéro 17 du 25 avril 2013.Je vous conseille de lire la totalité de cet excellent hebdomadaire que vous pouvez vous procurer  via la www/solidaire.org

 

 

Chers parents, 

Vous êtes sans doute les premiers à savoir que vos enfants sont partis combattre en Syrie au nom d'une foi déshumanisante, nihiliste, monstrueuse dont la mission première est de détruire la vie, l'avenir, la dignité et la liberté d'autrui.

La plupart des Syriens souffrent hélas de voir vos enfants servir de soldats pour le compte de potentats haineux qui se moquent autant du bonheur du peuple syrien que celui de vos enfants....

Si je m'oppose avec force aux idées fanatiques qui ont incité vos enfants à partir combattre dans un pays dont ils ne connaissent ni l'histoire, ni le mode de vie, ni la complexité. Je ne suis pas pour autant indifférent à votre désarroi...

 

En tant qu'activiste pour la paix turco-syrien originaire d'Antioche, la ville par où vos enfants sont sans doute passés, je souhaiterais vous aider à les retrouver, à la fois pour votre bien et pour celui du peuple syrien.

Mais vous aider, c'est d'abord vous renseigner sur l'attitude crapuleuse du gouvernement belge qui depuis le début de la tragédie Syrienne contribue  avec ses alliés français, britanniques, étasuniens, israéliens, turcs et wahhabites, à encourager le terrorisme et la confrontation en Syrie.

En créant une "Task Force Syrie", la Ministre de l'Intérieur veut aujourd'hui vous faire croire qu'elle se soucie du sort de vos enfants et de la sécurité de la Belgique.

Si Mme Milquet se préoccupe tant de votre malheur et de notre bien-être, il serait sans doute utile de lui demander pourquoi son gouvernement fournit des armes aux rebelles syriens et à fortiori à vos propres enfants...

Le rôle des médias dominants dans l'incitation au terrorisme dont vos enfants ont été victimes n'est certainement pas à sous-estimer.

Aucun mouvement terroriste au monde n'a bénéficié d'un capital sympathie aussi béant et aveugle...

En attendant, je souhaite de tout cœur que vos enfants échappent à la guerre et à la tentation terroriste et qu'ils rentrent sains et saufs à la maison."

Bahar Kimyongür (27 mars 2013)

 

 

Personnellement quand je vois  les milliers de victimes du terrorisme de ce gouvernement d'Irak mis en place par le criminel de guerre W. Bush, et les dizaines de milliers de victimes dont beaucoup de civiles des bombardement français et britanniques en Libye dans ce qui fut une intervention coloniale  de Sarkozy, je ne pense pas que remplacer un dictateur par un autre dictature soit une œuvre de libération d'un peuple.

La Libye d'aujourd’hui sous la charria, l'Irak où des milliers d'innocents paient la politique raciste d'un gouvernement criminel sont vraiment une méchante caricature de l'humaniste occidental soucieux, dit-il, des droits de l'homme. Ce qui s'est passé sous les bombardements sauvages de l'OTAN n'a  rien à voir avec l'insurrection Egyptienne et Tunisienne dont les dictateurs étaient les amis de nos gouvernements.

En Syrie, le seul aide valable que nous pouvons apporter à ce malheureux peuple c'est de cesser pour les deux camps toute fourniture d'arme et d'encourager un vrai dialogue entre les protagonistes de telle façon que la Syrie de demain sans Assad soit un pays qui  multiculturel, multi-religieux  demeure un vrai carrefour de cultures différentes ce qui est sans grande richesse.

 

Mais une question demeure. Notre politique dans les pays arabes cherche-t-elle d'abord le bien des personnes qui y vivent ou bien  dépend-elle de l'argent du pétrole dont nous avons tant besoin.

Les larmes de nos ministres et de nos journaux devant ces jeunes idéalistes trompés en partie par notre politique gouvernementale et les mensonges de nos journaux écrits ou parlés  ne sont que des larmes de crocodiles. Si nous réussissons à ramener à leur familles les jeunes qui, je crois,  se fourvoient dans ce conflit, ce n'est pas du jugement hypocrite  sévère de notre Ministre des Affaires étrangères dont ils ont besoin mais des conseils des vrais amis du peuple Syrien qui n'ont rien à voir avec ceux qui, avec la complicité de nos pays, ont usurpé ce nom.

 


 

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article