Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

NON AU CIRKO SARKOZY

 

 

 

 

Vous, le dépeceur obstiné des protections sociales de cette seconde patrie, comme on me l'enseignait-on  à moi enfant étranger, vous osez reprocher à Monsieur Hollande de ne pas aimer la France. 

Je me rappelle ce propos populaire si juste des enfants : "C'est celui qui le dit qui l'est"

 

Relisez la chanson admirable de Jean Ferrat : "Ma France" dont chaque ligne condamne votre politique de classe, soyons clair de la classe des plus riches, des plus exploiteurs, des plus accapareurs pour ne pas dire voleurs du peuple comme Marx l'a démontré lui qu'on lira encore quand on vous aura oublié depuis lontemps.  

 

Vous, qui n'êtes pour moi jamais entré dans le moule culturel du peuple multiculturel de France, vous voulez anglo-saxonner ce beau pays qui, chaque jour, perd de son lustre sous les coups de butoirs de vos collaborateurs et des penseurs fourvoyés qui écrivent à votre place des discours digne du XIX ème siècle finissant qui refusait aux ouvriers les droits les plus élémentaires.

 

Le référendum  peut être un outil utile pour trancher certains problèmes, mais quand on l'utilise comme vous pour mettre en accusation non les auteurs de la crise française et mondiale, mais ses victimes, en flattant les instincts les plus bas de la populace on risque de ressusciter ces régimes autoritaires qui ont fait tant de mal à l'humanité le siècle dernier.

 

Si Hitler avait organisé un référendum sur la spoliation des juifs, nul doute qu'il l'aurait gagné haut la main dans les années 30 ; rappelez vous aussi l'Anschluss en Autriche.

 

Vous voulez des référendums utiles pour tous ; demandez au peuple français s'il est d'accord que les super-riches paient un super-impôt à la mesure de leurs revenus fous.

 

Demandez au peuple si les super-privilèges des hommes politiques, si le coût super faramineux de votre présence à l'Elysée, sous prétexte, par exemple, de sécurité à chacun de vos déplacements, en écartant le peuple de vous, à part les laquais, sont légitimes. Avec un petit pourcentage des frais de fonctionnement de votre Maison (qui n'est plus la maison commune des français) que de bien on pourrait restaurer aux plus nécessiteux,français ou non.

 

Bien entendu vous voulez à travers ces référendums dit populaires mais pas issu du peuple augmenter votre pouvoir en écrasant tous les corps intermédiaires qui sont le fer de lance de la démocratie que vous n'aimez pas, contrairement à François Hollande qui, j'en suis persuadé aime le peuple de France et sa vie démocratique

 

Bien entendu, c'est le peuple de France qui décidera en dernier ressort. Encore faut-il que ces élections se déroulent selon des règles équitables, ce qui n'a pas été le cas jusqu'ici, puisque qu'en retardant votre candidature,  vous avez exclu de l'égalité entre candidats des frais considérables qui seront payés par tous les français y compris vos adversaires.

 

Dans votre manière de gouverner, à travers vos amis, vous n'avez cessé de montrer aux grand jour vos préférences, l'argent, les riches, le favoritisme comme méthode de gouvernement.

Je souhaite que le prochain Président de la France aime la France et l'ensemble des français y compris les plus pauvres, ceux que le capitalisme condamne à vivre parfois dans la rue malgré un contrat de travail, ce qui est une honte absolue pour une soit-disant démocratie qu'on devrait plutôt appeler une ploutocratie. Voilà pourquoi je pense que vous n'êtes pas digne de succéder à votre trop médiocre quinquennat.

 

VIVE LA FRANCE LIBRE, EGALITAIRE FRATERNELLE,  pas la votre bien sûr.

 

  P.S. Si vous n'êtes pas réélu, je ne doute pas que vous rebondirez facilement dans le Privé où est votre vraie place lucrative sûrement mais je ne vous l'envie pas.

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article