Catégories

Publié par BALCHOY

les 7 du Quabec.com

les 7 du Quabec.com

De : Michel Peyret [mailto:michel.peyret@gmail.com]


A L'INDEPENDANT. A partir des voies ouvertes par Marx, une politique d'émancipation humaine.

Michel Peyret

 
J'ai déjà eu l'occasion de mettre en évidence les liens étroits qui existent entre fascisme et capitalisme.
Aussi, j'apprécie énormément l'article ci-joint publié par Roger Romain de Courcelles : « Qui avait payé et armé Hitler. »
Cet article confirme et étaie fortement ce que je pense.
Mon ennemi est, et demeure, le capitalisme !
Ceci quelle que soit la forme qu'il peut prendre.
Et, bien évidemment, sa forme fasciste accentue l'urgence de mettre fin à ce capitalisme, à ce qui en est le fondement économique et politique !
Aussi, j'en reviens à Marx qui préconise à cette fin :
* L'abolition du salariat
* L'appropriation sociale des moyens de productions et établissements financiers
* Le dépérissement de l'Etat...
Et c'est pourquoi je réaffirme avec Marx le moyen essentiel de réaliser ces objectifs, d'en prendre le chemin, cela ne se fera pas d'un coup de baguette magique.
Marx disait : Ce sont les masses qui font l'histoire.
Ou encore : L'émancipation des travailleurs sera l'oeuvre des travailleurs eux-mêmes.
C'est pourquoi il est nécessaire de mettre en évidence le fait que ce n'est pas avec les forces politiques qui gèrent, ensemble ou à tour de rôle, ce capitalisme aujourd'hui que l'on en sortira !
Il convient de dissiper toute illusion à ce sujet.
C'est dans nos entreprises, lieux de travail, quartiers et villages, que tout va se jouer.
1936, 1968, ont indiqué le chemin.
Et, pour sortir du capitalisme, mettons en évidence le lieu principal : l'entreprise, le lieu de travail.
C'est là que naît, se produit, se reproduit et s'élargit le Capital.
Et c'est là que le salarié subit l'exploitation, la domination, l'aliénation.
C'est là le chemin à prendre !

    https://mail.google.com/mail/u/0/#inbox 

 

P.S. ce 8 décembre 2014

Le gouvernement ultralissime libéral qui infecte actuellement mon pays, sous l'impulsion de la N.VA parti nationnaliste à relans qui puent toujours une collaboration larvée avec les successeurs et nostalgiques du III ème Reich,  grâce à la collaboration aveugle ou consciente du MR qui, après s'être traduit lui-même traduit sa région, son pays.

Voilà pourquoi même si les grèves à répétition me gènent souvent dans mes projets politiques, je leur donne raison et, dans la mesure de mes moyens et possibilités, je ferai tout pour y participer ou les favoriser.

Yvan Balchoy

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article