Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

Myriam Delacroix dépose plainte mais politiques et médias flamands se taisent.

La députée-bourgmestre de Rhode, Myriam Delacroix-Rolin (CDH) n’oubliera pas de sitôt sa participation éminemment solidaire à la mobilisation des bourgmestres francophones (FDF) non nommés de la périphérie bruxelloise à Kraainem ! Alors qu’elle avait "in illo tempore" respecté la loi et donc nommée en bonne et due forme par le ministre flamand de l’Intérieur Geert Bourgeois (NV-A) ce qui lui avait valu quelques quolibets francophones (!), c’est elle qui a subi de front, au propre et au figuré l’agression aussi imbécile et stupide que dramatique d’un excité du Taal Aktie Komitee.


Le lion flaminguant a rugi ce dimanche 6 mai. Un millier d'étudiants nationalistes flamands ont manifesté à Rhode-Saint-Genèse pour réclamer entre autres l’indépendance de la Flandre et la scission de l’arrondissement Bruxelles-Halle-Vilvorde. Le Taal Aktie Komitee, les fascistes du Voorpost et les ultras du Vlaams Belang étaient là pour orchestrer le tout.

En fin de manifestation, deux individus ont été arrêtés pour avoir frappé sur le casque de policiers avec leurs drapeaux. Mais les nationalistes se sont opposés de façon musclée au départ du fourgon. Frank Van Hecke, député du Vlaams Belang, s’en est personnellement mêlé. Résultat : les deux sinistres gaillards ont été relâchés après prise d’identité. La police a invoqué un risque d’émeutes pour justifier sa décision, alors qu’il n’y avait pas moins de 500 policiers sur le terrain, un hélicoptère et des chevaux.

Les provocations vont se multiplier à l’approche des élections législatives de juin. Si l’extrême droite flamande devait les emporter et s’imposer durablement au pouvoir, l’avenir qu’elle nous réserve est inquiétant : lors de la manifestation, un mannequin représentant Myriam Delacroix-Rolin, la bourgmestre (francophone) de Rhode-Saint-Genèse qui s’était opposée à la manifestation, a été pendu...

 

 

http://www.avoixautre.be/spip.php?article1356

 

Cet article date d'il y a plus de 4 ans  et il s'est renouvelé ces jours-ci à l'occasion d'une manifestaion de francophones pour protester contre la non nomination de bourgmestres élus démocratiquement par la population. C'est drôle, il faut, pour être démocrate, suivre l'opinion de NVA parce qu'ils représentent près de 30% ¨de la population flamande et moins de 18 % du Royaume, mais non les habitants des 6 communes à facilitésdont les francophones représentent parfois  70 % de leur commune.

 

 

Ainsi le Taal Aktie Komitee, le Voorpost, le Vlaams Belang continuent à montrer  leur vrai visage : haine, racisme antifrancophone. Ils doivent savoir que leur attitude risque d'aboutir à priver la Flandre  un jour des communes à facilité qu'on devrait rattacher, si rien ne change, à un Bruxelles davantage bilingue au nom du droit des gens qui doit l'emporter sur celui du sol que préconisaient les nationalistes du VNV alliés trop souvent du nazisme. 

Il n'est pas question de laisser ces nostagiques des fascismes d'antan imposer leur brutalité imbécile. 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article