Catégories

Publié par BALCHOY

La mort n'est pas un dernier voyage,
plutôt une longue chute
 dans les flacons, les plateaux-repas
et les couches-culottes"

(Le pas du Parisiende Michel-Julien Naudy, éd. Série noire Gallimard 2003, P. 8)



Ce texte en un sens est vrai et risque de dessiner un demain possible pour moi comme pour tous les hommes mais loin de me décourager il m'interpelle avec force :
Je me rappelle la réflexion du général de Gaulle sur la vieillesse ce "long naufrage" et loin de m'en désespérer j'en retire comme un devoir de vivre intensément  aujourd'hui et tous les demain qui me seront donnés comme nouveaux aujourd'hui chaque jour, chaque minute, chaque seconde qui nous est donnée comme un présent merveilleux de la vie en en tirant toujours le meilleur possible. Brel avait dit cela autrement." L'Aventure commence à l'aurore de chaque matin" pas en des lieux ni circonstances extraordinaires entre le jardin du père Machin et..."
Tant que la Vie est là la mort n'est pas, n'est-ce pas !

Commenter cet article