Giap, décoré par l’Algérie de l’Ordre de l’amitié en 2004 à l’occasion du 50e anniversaire de la victoire de Dien Bien Phu, se définissait lui-même comme un «général de la paix». «Brezjinski (conseiller à la Sécurité nationale du président des Etats-Unis Jimmy Carter) s’est interrogé sur le pourquoi de notre victoire. Nous nous sommes rencontrés à Alger, peu après la fin de la guerre. ‘‘Quelle est votre stratégie ?’’ interrogea-t-il. Ma réponse fut simple: ‘‘Ma stratégie est celle de la paix. Je suis un général de la paix, non de la guerre».

C'est certainement pour cela qu'il a été vainqueur ! Avec son peuple, bien sûr !

Michel Peyret

Général Giap : «Mon peuple, mon général !»

yvanbalchoy13@gmail.com