Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 


Au Burkina Faso, le peuple vient de chasser un dictateur que nous appelions « gentil » parce qu’il fut généralement très compréhensif des intérêts occidentaux.

A juste titre, quand après de 27 ans de présidence ininterrompue (2 septennats, 2 quinquennats) qu’il voulait prolonger en son esprit sans doute à vie, le peuple s’est révolté et la France a senti le vent tourner en conseillant à François Compaoré de renoncer à son projet.

Cette fois, devant une capitulation de plus de la classe politique, le peuple a réagi et a eu le dessus, l’armée une fois de plus en a profité pour prendre le pouvoir et l’ex président a pris la fuite.

La France reconnaissante du passé n’a pas hésité à favoriser son exode en lui fournissant jusqu’à un hélicoptère pour lui sauver la peau et elle a bien fait.

N’empêche qu’ainsi Hollande prouve une fois de plus que certains pays d’Afrique font encore partie presque des affaires peut-être, des intérêts sûrement de la France métropolitaine qui reste en un sens une puissance coloniale ou pour parler aujourd’hui impérialiste d’une façon parfois positive, souvent négative.

 

 

Il y a quelques années, influencé par ce faux philosophe, faux pacifiste mais vrai millionnaire et vrai sioniste  Levy, Sarkozy  a transformé une opération votée par l’ONU de la protection  d’une partie de la population civile  de la Libye pour renverser le régime jusqu’au cautionner pratiquement la mise à mort barbare d’un dictateur devenu surtout économiquement gêneur.

Je n’oublierai jamais les photos atroces de l’assassinat  de ce chef d’état, qui ne fut certes pas un enfant de chœur, pour l’occident surtout mais qui ne fut pas non plus le plus mauvais protecteur en Afrique des petites gens de son pays.

Or, rappelons-nous, ce jour où Kadafi,pourchassé  par ses ennemis tribaux fut dépossédé de son pouvoir par  les bombardements parfois sauvages de cette organisation que je trouve pour ma part terroriste, cet OTAN,  bras armé de l’impérialisme le plus sauvage. 

 

 A ce moment-là il aurait été facile à l’aviation française, sous l’impulsion de ce faux brave homme qu’est Jupé, sous les ordres sans doute de Sarkozy, de sauver celui qui deux ans auparavant avait été l’hôte d’honneur de la république un 14 juillet et de le conduire illico à La Haie pour répondre de ses méfaits réels ou imaginaires.

Non pour des raisons, de plus en plus claires, la France, Jupé a laissé exécuter de la façon la plus barbare qui soit un homme qui en savait trop sans doute sur le sordide de la politique de Sarkozy sans parler d’ un aide électoral possible mais pas à ce jour prouvé.

 

Ainsi,  le colonialisme français, sous la présidence de Sarkozy d’une façon inhumaine qui ne m’étonne guère, sous la présidence de Hollande sous une force cette fois plus humaine qui ne m’étonne pas moins, reste plus vivant que jamais malgré toutes les dénégations de gauche ou de droite.

 

 

Le jour viendra, j’en suis sûr où nos pays européens, seront à leur tour victime de l’oppression de pays émergents.

 

Certes, je ne le souhaite pas mais ne devrions-nous pas couper  dès aujourd'hui des liens illégitimes qui sous le prétexte d’humanisme caches des intérêts économiques de bas étage.

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article