Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

KARL BARTH

Pour le grand théologien suisse, Karl Barth, le Christianisme ne constitue pas vraiment une religion, c'est à dire "une tentative humaine pour prévoir ou reconstruire à priori le dessein de Dieu exprimé dans la Révélation en vue de lui substituer une construction humaine." L'homme religieux préfère un Dieu issu de l'imagination ou de l'endettement humain, un Dieu caricaturé, au Dieu fait homme, Jésus Christ.

La thèse de K. Barth est brutale. La religion est incrédulité, elle constitue par excellence le fait de l'homme sans Dieu.

Citant Luther, il affirme que la critique de la religion ne concerne pas seulement les adeptes des autres religions, mais qu'elle nous vise aussi nous-mêmes en tant que représentants de la Religion chrétienne. Il y a en nous une volonté d'atteindre Dieu à partir de nos propres capacités humaines comme celle des constructeurs de la Tour de Babel, symbole type de toute religion.

Comme Calvin l' a écrit : "L'homme est vraiment un animal à inventer Dieu".

     -"Donc on peut voir que l'esprit de l'homme est une boutique perpétuelle de de tout temps pour forger idoles." (Calvin, inst. 1)

La religion est vouée à l'échec ; livré à lui-même, l'homme ne peut créer que des dieux-idoles, qui le dénaturent en l'écartant du vrai Dieu, à l'image duquel il a été créé. Aussi le Christ est-il venu détruire la religion. (1)

La religion est donc un effort de conquête pour atteindre Dieu à partir de nos capacités, tandis que la Foi consiste à accueillir le Salut de Dieu qui m'atteint dans la Révélation.

--------------------------------------------------------------
(1) Cf cette réflexion de Georges Brassens dans la revue "Panorama chrétien " : "Avant les hommes n'avaient pas de confort, pas de réconfort. Ils se sentaient malheureux ils cherchaient quelque chose à leur portée, quelque chose de possible ; ils faisaient travailleur leur cervelle. Ils ont inventé des dieux, puis Dieu : un Dieu qui leur donnerait sûrement le bonheur, un jour ou l'autre. Maintenant ils remarquent qu'ils fabriquent eux-mêmes du bonheur, enfin un certain bonheur, celui du confort et ils ont de moins en moins besoin de Dieu."
---------------------------------------------------------------
"Par cette prétention de mettre la main sur Dieu, la religion est exactement le contraire de la Révélation. Elle constitue dès lors l'expression la plus concentrée de l'incrédulité de l'homme, c'est à dire  de l'attitude et de l'activité humaines opposées à la Foi."

A la religion, Barth oppose la Révélation, source même de la Foi. La Révélation est l'acte par lequel Dieu, l'inaccessible, se donne à connaître lui-même.

     -"En touchant l'homme, la Révélation sous-entend... que ses tentations de connaître Dieu par lui-même sont d'un point de vue pratique et non pas théorique rigoureusement vaines. Dieu se révèle à  l'homme comme son Seigneur. Il lui apprend quelque chose de tout à fait nouveau, qu'il ignorait totalement."

       
(à suivre)



Yvan Balchoy
yvanbalchoy13@gmail.com
http://poeteaction.ultim-blog.com
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article