Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

RENONCEMENT A DIEU OU A L'ABSOLU

Beaucoup de nos contemporains sont non seulement acquis à la sécularisation, mais décidés ou résignés à vivre sans Dieu. A leurs yeux, les vérités religieuses s'apparentent aux contes de fée.

Il n'existe pas de solution "révélée" ou "sacrée". Chacun doit laborieusement forger son destin et en découvrir le sens. L'important, c'est l'humain.


Ce travailleur, qui aspire à une augmentation de salaire, cherche à bien élever les siens, souffre du manque de fraternité entre les hommes, s'il a du coeur, est prêt à payer de sa personne pour la réaliser autour de lui autant que possible. En revanche les causes explicatives du monde ou du mal ne le passionnent guère.

Beaucoup de chrétiens perdent ainsi peu à peu la foi de leur enfance en découvrant tout à la fois la densité de l'humain et le peu de consistance de leur religion. L'image du Dieu providence, que tant de psychologues et d'ethnologues relient à des civilisations agraires périmées, ne fait pas le poids devant la puissance extraordinaire que l'homme se confère par la technique.

Le croyant essaye bien parfois de se persuader que Dieu agit par lui, mais bientôt il se passe d'un Créateur si silencieux. Sa foi religieuse le concerne toujours moins dans sa vie quotidienne. Les dogmes qui ont ont composé l'univers de son enfance peuvent ainsi s'écrouler les uns après les autres lorsqu'il approfondit les valeurs profanes.

Reste l'expérience humaine à vivre avec ses frères. Ce cheminement vers l'agnosticisme ou l'athéisme est fréquent aujourd'hui.


(à suivre)


Yvan Balchoy
yvanbalchoy13@gmail.com
http://poeteaction.ultim-blog.com


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article