Catégories

Publié par BALCHOY

 

JPL_0176.JPG

 

 

 

écrit en 1896...

 

En voici quelques extraits...

 

 

Qui es-tu ? – Je suis un esclave, c'est-à-dire un être auquel on ne reconnaît qu’un seul devoir, celui de travailler et de souffrir pour les autres.

 

Qu’est-ce qu’un homme libre ? – Celui qui vit sous un régime de lois qu’il s’est volontairement données… En Belgique l’homme libre est riche ; l’esclave est pauvre.

 

Que faut-il donc faire pour faire d’un esclave un homme libre ? – Lui donner le droit de vote, c'est-à-dire établir le suffrage universel….c’est le droit pour tout citoyen mâle et majeur de désigner son député en lui donnant mission de faire des lois pour les travailleurs.

 

Sur quoi repose notre système gouvernemental ? – Sur l’argent.

 

L’article 26 de la Constitution dit que « tous les pouvoirs émanent de la nation. – C’est un mensonge, parce que la Nation se compose de 5 720 807 habitants que seulement 117 000 sont consultés pour faire des lois.

 

-Que dit l’art 6 de la Constitution ? – Que tous les Belges sont égaux. C’est un odieux mensonge. Chaque jour nous voyons que des hommes liés au pouvoir voler des millions et condamnés au pis à des peines dérisoires tandis qu’un pauvre pris pour le vol d’un simple pain  est condamne aux travaux forcés.

 

Un libéral est un homme qui cherche à faire ses affaires au détriment du trésor de l’état.

Un catholique est …IDEM

Un indépendant est un homme qui ne se dit ni catholique ni libéral mais…. IDEM

Tous se moquent de la religion comme d’une noix vide….Je connais des libéraux qui portent des cierges aux processions et des catholiques que ne vont jamais à la messe.

 

Quel est le premier cri d’un ministre catholique qui arrive au pouvoir – « Les caisses sont vides, les libéraux ont tout prix ».

Quel est le premier cri d’un ministre libéral quand il arrive au pouvoir – « Les caisses sont vides, les catholiques ont tout pris. »

 

Que font-ils alors – Tous créent de nouveaux impôts pour remplir les caisses de l’Etat et les vider ensuite.

 

Quand aurons-nous le suffrage universel ?  - Le jour où le peuple le voudra.

 

Et si le gouvernement le refuse ?  - Il n’osera pas. Que peut le gouvernement sans le peuple ?

 

L’impôt, voté par les riches, frappe surtout les petits et épargne les grands.

 

Citez-moi des exemples – L’impôt sur les fenêtres.  On ne paie que jusque la 24ème fenêtre… On impose la pipe du travailleur mais on n’a pas songé aux fins cigares de Havane que fument nos ministres. Tout est frappé par l’impôt depuis l’air et le soleil que nous payons puisqu’ils entrent par nos fenêtres.

 

La seule chose exempte d’impôt, c’est le revenu, c'est-à-dire les rentes parce que seuls les riches les possèdent…

 

A quoi emploie-t-on l’argent des impôts ? – A payer quantité de gens à ne rien faire…- Nous avons l’armée des fonctionnaires et à leur tête Léopold II. Celui-ci nous revient au bas mot     5 millions par ans tandis que la France donne à son Président 600 000 francs

 

De quelle nationalité est le roi Léopold II. -  Par son père il est allemand, par sa mère, français, par sa liste civile Belge.

 

 

Qu’est-ce que la conscription ? -  C’est l’impôt du sang prélevé sur le peuple.Ceux qui peuvent payer 12 à 16 francs en sont libérés, les pauvres sont emprisonnés pendant 3 ans dans une caserne.  C’est une injustice monstrueuse puisqu’en cas de guerre, le pauvre doit verser son sang tandis que le riche reste à l’abri de tout danger.

 

 

Pourquoi avons-nous une armée… - Il faut une armée au roi pour jouer au soldat, comme il faut à l’enfant des soldats de plomb pour exciter l’envie de leurs petits camarades…

 

Depuis 55 ans l’armée a fait tirer seulement sur un champ de travail. Elle a tué Gilles à Verviers, des femmes et des enfants dans le Borinage…. Et le caporal Veckmans qui avait tué ce pauvre Gilles a été nommé chevalier de l’Ordre de Léopold.

 

Y-a-il une loi sur les salaires en Belgique ? – Non, le patron donne ce qu’il veut à l’ouvrier…. Plus on travaille moins on est payé, moins on travaille, plus on est payé. Ainsi Léopold II gagne 13 698 francs par jour. Il ne fait rien que signer de temps en temps, se promener et donner quelques diners. Un employé de chemin de fer qui est à son poste de 6h du matin à 7 H du soir gagne 2,7fr. par jour. Le roi n’a aucune responsabilité mais l’employé une énorme. S’il manquait 10 centimes à sa caisse on le destituerait et on l’enverrait en prison.

 

Ceux qui ne font rien dans les administrations ont des traitements qui varient de 15 000 à  30 000 francs, l’ouvrier qui risque à chaque instant sa vie gagne de 1,5 FR. à 2,20 fr. par jour.

 

Les riches sont-ils honnêtes ? Non ils trafiquent de tout et vivent de notre travail en nous refusant tout. Ils prennent nos filles pour en faire de la chair à prostitution. Nos fils pour en faire de la chair à canon. Nous-mêmes ils prennent notre vie pour en faire des dividendes….

 

Par quel moyen, l’ouvrier peut-il combattre victorieusement cet état de chose ? Par l’association… en s’affiliant au « PARTI  OUVRIER ». Le jour où ils seront bien unis, ils seront les maîtres.

 

N’ont-ils pas d’autres moyens de devenir maître de la situation ? – Oui par le suffrage universel.

 

Comment l’obtiendras-tu ?-  En allant tous, de tous les coins de Belgique à Bruxelles.

 

Il faut de l’argent pour aller à Bruxelles… J’irai à pied.

 

A quand le rendez-vous ? Le jour de la Pentecôtes tous les Borains seront à Bruxelles et y trouveront 25 000 Gantois, 20000 Liégeois et Verviétois. 20 000 ouvriers du centre et de Charleroi…. Vive le peuple…. Vive la Liberté… 

 

 

 

Ce Catéchisme ressemble par la simplicité de son langage à celui de l'Eglise catholique qui d'ailleurs à cette époque, si l'on exclut quelques prêtres clairvoyants comme l'abbé Daems en Flandre, était souvent comme l'alliée des riches.  Je regrette que les ouvriers de cette époque ou en tout cas l'auteur de ce catéchisme n'ait pas compris que les femmes étaient aussi esclaves non seulement des riches mais de l'ordre social ouvrier aussi puisqu'il n'est pas question de les associer au suffrage universel.

Il y a des simplicités discutables dans ce texte comme dans les autres catéchismes, concernant ici  par exemple la vie de Léopold II mais pour l'essentiel  il décrit justement  l'odieux capitalisme et la condition des ouvriers en Belgique à la fin du XIXème siècle et nous voyons bien qu'il avait raison de penser que le suffrage universel allait révolutionner peu à peu les conditions de vie des travailleurs, même si l'injustice règne encore dans nos démocraties "en trompe l'oeil".

 

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

 

Commenter cet article