Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

La mort n’est rien, je suis simplement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi, vous êtes vous.
Ce que nous étions les uns pour les autres,
Nous le sommes toujours.
Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné,
Parlez-moi comme vous l’avez toujours fait,
N’employez pas un ton solennel ou triste,
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble,
Priez, souriez, pensez à moi,
Que mon nom soit prononcé comme il l’a toujours été,
Sans emphase d’aucune sorte, sans trace d’ombre,
La vie signifie tout ce qu’elle a toujours signifié,
Elle est ce qu’elle a toujours été.
Le fil n’est pas coupé,
Simplement parce que je suis hors de votre vue.
Je vous attends. Je ne suis pas loin.
Juste de l’autre côté du chemin.
Vous voyez : tout est bien.


[Charles Péguy]

 

 

 

 

http://forum.aufeminin.com/forum/f718/__f10702_f718-Poeme-de-charles-peguy-la-mort-n-est-rien-d-amour-amour-amour.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christo 20/05/2019 10:11

Apparemment ce texte est indûment attribué à Charles Péguy. En effet, il semble être l'adaptation française de "Death is nothing at all" de Henry Scott Holland, jugez-en par vous mêmes :

« Death is nothing at all, I have only slipped away into the next room.
I am I, and you are you.
Whatever we were to each other, that we still are.
Call me by my old familiar name, speak to me in the easy way which you always used, put no difference in your tone, wear no forced air of solemnity or sorrow.
Laugh as we always laughed at the little jokes we shared together.
Let my name ever be the household word that it always was.
Let it be spoken without effect, without the trace of a shadow on it.
Life means all that it ever meant.
It is the same as it ever was.
There is unbroken continuity.
Why should I be out of mind because I am out of sight?
I am waiting for you, for an interval, somewhere very near, just around the corner.
All is well. »

Christo 20/05/2019 10:15

...et effectivement on le retrouve avant avec St Augustin !!! qui commence ainsi : "L’amour ne disparait jamais
La mort n’est rien
Je suis seulement passé dans la pièce d’à côté. ..."

Gilda 05/08/2018 17:10

Ce poème n'est pas de Peguy mais de Sainty Augustin. C'est une grossière erreur, trop souvent faite, que de lui attribuer.

YVAN BALCHOY 13/08/2018 11:45

l'important n'est pas l'auteur mais l'idée. En regardan internel il semble qu'il y ait bien un texte de Peguy à ce propos. Le texte en Français attribué par ailleurs à St Augustin par un chanoine prémontré? en français est une interprétation de sa pensée qui peut-être a influencé aussi Peguy
L'idée en tout cas est l'essentiel de ce texte.

ROSE 04/12/2017 12:51

tres bien