Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

En mai 1876, un suicide donne l’occasion à Dostoïevski de revenir une fois de plus sur le « changement de pierres en pain. »


A ce propos le soliste du théâtre Marinsky, V.A. Alexieev lui écrivit le 3 juin 1876 pour lui demander ce qu’il entendait au juste par cette expression.

Le romancier lui répondit de suite en donnant au récit de la Tentation du Christ une valeur anthropologique et sociale. (1)


(1)    CF. cette étude, page…

 

Le même mois, dans le « Journal  d’un Ecrivain », il célèbre en Georges Sand celle qui a compris que « l’homme ne vit pas seulement de pain. » (2)


(2)    « Journal d’un écrivain », page 328

 

Dans la même revue, en mai-juin 1877, à une époque où il rencontre fréquemment Vladimir Soloviev  (3), Dostoïevski voit en la Tentation de Satan l’idée la plus vaste qui soit venue au monde. (4)


(4)CF cette étude, page…

(5) « Journal d’un écrivain », page 566

 

En novembre de la même année, il renouvelle ses accusations contre le Catholicisme auquel il reproche d’avoir livré le Christ en échange du pouvoir terrestre, ce qui a causé l’athéisme européen. (6)


(6) »Journal d’un écrivain », tome III de l’édition russe, page 429.

 

Faisant explicitement allusion à l’Inquisition (7) il signale une fois encore que le Catholicisme a trahi

(7) Journal d’un écrivain », page 436

Le Christ une seconde fois, lors du Vatican I … en établissant le droit de l’Inquisition de faire souffrir les gens, en lieu et place de la liberté de conscience, au nom du Christ aimant, le Christ qui attache de la valeur seulement au disciple qui vient à lui »Carnets des Frères Karamazov » librement et non à celui qu’on achète ou apeure. (8)

(8- « Journal d’un écrivain », page 436

On arrive ainsi aux « Carnets des Frères Karamazov » qui permettent eux aussi de mieux saisir la genèse et le sens de la Légende.Ils nous révèlent que c’est à Aliocha que Dostoïevski avait tout d’abord pensé pour présenter le triomphe du Christ au désert. Aliocha y est d’ailleurs appelé « L’Idiot» ce qui assure une liaison étroite avec Mychkine, qui, lui aussi, nous l’avons vu, devait, semble-t-il, en parler (9)

(9) « Carnets des Frères Karamazov » page 824 et cette étude, page …

 

La symbolique de la Légende, comme C. Motchoulsky l’a bien montré, se situe sur plusieurs plan ; à la surface, elle constitue une critique virulente et injuste du « principe antichrétien de l’Eglise Romaine et du socialisme ».


A ce niveau, Dostoïevski a sans doute été impressionné par les études historiques d’Yvan Kkireevsky qui considérait que la nation russe, qui était devenue la principale représentante de la doctrine et de l’expérience de l’Eglise orthodoxe, est appelée par Dieu à montrer et à rappeler au monde occidental « épuisé » toutes les richesses, en partie oubliées et toute la plénitude du Christianisme apostolique, richesses qui sont conservées dans la vie et les traditions de l’Eglise d’Orient. (10)


(10) N. Arseniev : ouvrage cité, page 74-75.

 

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

solidaire des résistants du ghetto de Gaza

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article