Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

Les malheurs et les anormalités viennent uniquement de la transgression de la loi.

 

Et le romancier de s’en prendre ici aux socialistes qui font souvent le procès de l’institution du mariage

 

. Elle est le « paradis » et parfaitement juste, leur objecte Dostoïevski, si les deux époux s’aiment mutuellement et se joignent dans l’amour réciproque de leurs enfants.

 

Mais à la moindre déviation de la loi, le mariage se transforme en malheur. Voilà l’unique raison de toutes ses critiques socialistes qui proclament le mariage, une absurdité et une stupidité. Ils ne comprennent pas que l’absurdité vient de leur déviation et de l’ignorance de la loi. (1)


(1)    « Carnets des Démons », page 910

 

 

Toute l’œuvre de Dostoïevski où il a décrit sans complaisance les ravages causés par la violation de ces lois est en fait un plaidoyer éloquent en leur faveur.


Existent-ils des critères décisifs qui permettent de reconnaître ces normes universelles ?


Il y a d’abord la conscience « par laquelle, écrit-il, Dieu nous parle (2) Il lui reconnaît une grande importance, mais son expérience personnelle lui a appris à ne pas s’y fier aveuglément.


(2)    « Les Frères Karamazov », page 67

 

En cas de conflit entre sincérités contradictoires, la conscience ne suffit plus.

 

Un exemple polémique et injuste sans doute mais qui a au moins le mérite de la clarté nous est fourni par un carnet personnel :

  

 

      « Le calembour : le jésuite ment convaincu que c’est nécessaire pour un noble but,  vous le louez parce qu’il est fidèle à ses convictions, c’est-à-dire qu’il ment et c’est mal, puisqu’il ment par conviction, alors c’est bien…


Dans un cas, le fait qu’il ment est bien, dans l’autre le fait qu’il ment est mal, c’est superbe ; sur le terrain où vous vous placez, vous serez toujours battus. Vous ne serez pas battus quand vous accepterez que les idées morales existent, mais qu’on ne peut prouver qu’elles sont morales » (3)


((3)    « Inédits de Dostoïevski », page 572

 

----------------------------------------------------------------------------------------------- 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article