Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

2) COMMUNICATION DIRECTE DE L’AMOUR

 

 

Aux yeux de Dostoïevski, il est donc nécessaire que Dieu fortifie chaque homme en insérant en son cœur la force d’aimer en Lui.

 

C’est dans cet Amour que s’imprimera évidemment le mieux la ressemblance avec Dieu et que s’établira une union intime avec Lui par le Christ.


Tant que la fusion avec l’Idéal personnalisé par Jésus n’est pas totale, l’icône de l’amour actif est privée de deux de ses caractères essentiels, la gratuité et la durée que seul peut alimenter l’Amour infini.

 

L’Amour divin se manifeste tout particulièrement, selon Dostoïevski, dans le pardon et la pitié.

Le premier devient accessible à l’homme qui prend conscience de le recevoir lui-même de Dieu.


     « Pardonne donc dans ton cœur au défunt toutes ses offenses envers toi, réconcilie-toi avec lui en vérité. Si tu te repentis, c’est que tu aimes ; si tu aimes, tu es déjà en Dieu. (1)


(1)     « Les Frères Karamazov », page 53

 

     « Mais si tous ont pardonné (pour eux) ne sont-ils pas suffisamment forts pour pardonner tout également pour les autres.

Chacun pour tous et pour tout est coupable, c’est pourquoi chacun a le pouvoir de pardonner tout pour les autres et tous deviendront alors œuvre du Christ et Lui-même apparaîtra parmi eux et ils le verront et s’uniront à Lui. » (2)


(2)    « Carnets des Frères Karamazov », page 885

 

L’amour qui ne se contente pas de pardonner, mais demande pardon même au malfaiteur et accepte de prendre son péché sur lui est le point culminant du don de soi et de la vie divine en l’homme.

 

« Il n’y a qu’un moyen de Salut : prends à ta charge tous les péchés des hommes.

En effet, dès que tu répondras sincèrement pour tous et pour tout, tu verras aussitôt qu’il en est vraiment ainsi, que tu es coupable pour tous et pour tout. » (3)


 

(3) "Les Frères Karamazov", page 345-346

-----------------------------------------------------

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article