Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

 

Le chapitre intitulé « Un religieux russe » aura cette redoutable tâche. La réfutation n’y sera pas directe ni ne correspondra point par point aux thèses exprimées dans les chapitres précédents : Projet contra et La Légende du Grand Inquisiteur.

Elle les visera indirectement en se situant à un tout autre plan (1)

Un tableau est bien plus que la sommes des traits et des couleurs qui le constituent ; vu de près, il ne représentera peut-être strictement rien ; mais si on prend le recul nécessaire, l’ensemble exprimera une idée, une impression et communiquera ainsi le message exprimé par l’artiste. Ici encore, la vérité s’atteint par le recours à l’harmonie générale, par l’insertion de chaque réalité dans l’ensemble. CF cette étude, page..

Cette réponse sera exprimée pour ainsi dire sous forme de peinture.

A l’argumentation logique d’Yvan s’opposera le tableau lumineux d’un moine Christophore dont toute la vie est preuve de Dieu et du Christ. Au monde Euclidien d’Yvan, Dostoïevski oppose le monde céleste que seul peut atteindre la sainteté et la mystique. Le romancier est bien conscient de la difficulté de sa tâche « On s’écrira sûrement que certaines paroles de Zosime sont absurdes. Sans doute est-ce vrai « au sens vulgaire », c’est-à-dire selon l’apparence terrestre, mais dans l’autre cas « intérieur » elles sont véridiques.

Il reste à envisager brièvement les différentes attitudes possibles de l’homme au regard de la Foi, puis à préciser les relations de ces situations existentielles avec la liberté

 

c) Situations diverses de l’homme face à la Foi

 

La Foi concernant l’homme au plus intime de lui-même, par sa présence ou son absence, elle joue un rôle décisif dans la constitution et l’évolution de sa personnalité. En voici les principaux traits :

 

      yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article