Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

Il semble que le cœur ici mentionné par Dostoïevski n’a plus exactement le sens que écrivain lui donnait dans sa correspondance de jeunesse. (1) quand il notait qu’on ne connaît pas Dieu

CF. « Correspondance de Dostoïevski », tome I, lettre 8

par l’esprit mais par le cœur. Dans cette lettre, le cœur semblait une donnée anthropologique naturelle, une espèce d’intuition supérieure. On risque alors d’en rester à la dialectique du « désir » (2) qui ne peut pas plus aboutir que la dialectique de la raison parce qu’elle laisse l’homme dans la prison d ela finitude.

CF. cette étide, page…

 

Le caractère volontariste des affirmations de sa Foi révèle quelque peu le tempérament spirituel de Dostoïevski Pour reprendre l’expression de René Schwob, il refuse de s’installer dans la Foi, parce que tout ce qui est vital chez lui est lutte et conquête (3)

CF. Paul Evdokimov, ouvrage cité page 24

Peut-être Fédor Mikhaïlovitch n’a-t-il jamais réussi à se débarrasser de ce dualisme des « esprits profonds » qui lui faisaient voir la même réalité sous ses aspects contradictoires, mais il n’a jamais conclu à la vérité identique des deux visions. Il est significatif à cet égard que sitôt après avoir formulé ses difficultés et ses doutes à Madame Von Wisine, il proclame avec force son « Credo ». C’est que connaissant les contingences des lois rationnelles , il est persuadé que les données mystiques ont une portée infiniment plus élevée. (4)

Paul Evdokimov : ouvrage cité, page 109

Qu’on se rappelle également la persuasion procurée au Prince Mychkine par ses crises d’épilepsie (5)

CF. cette étude, page…

--------------------------------------------------------------------

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article