Catégories

Publié par BALCHOY

 

 

Mais c’est peut-être à la fin de « Crime et châtiment » que Dostoïevski a exprimé le mieux cette forme supérieure d’espérance qui ne peut surgir que d’un âpre désespoir. Raskolnikov est humilié d’être obligé de se résigner à « l’absurdité de la vie » (1)

Une inquiétude sans objet et sans but dans le présent, un sacrifice continuel et stérile dans l’avenir, voilà tout ce qui lui restait sur terre. (Crime et Châtiment », page 605

Mais il ne peut accepter une vie si terne, il « veut davantage », il se force malgré à tout à espérer l’impossible et l’impossible se réalise brusquement en lui grâce à la découverte de l’Amour. (2)

Cf. cette étude, page…

Dostoïevski n’a cependant pour ainsi dire jamais tenté de défendre positivement l’espérance, peut-être parce qu’elle était  l’expérience même de la vie, ballottée entre la Foi et l’incroyance, l’amour et la difficulté de l ;’exprimer concrètement.

La problématique du grand romancier russe est centrée uniquement sur la Foi et l’Amour ; 

Il vaut mieux reporter à la conclusion de cette étude : le sens de l’espérance, qui ne peut valablement se déduire que d’une vision d’ensemble de sa personne.

Au-delà du contenu même de l’acte de Foi ou d’amour, il importe de suivre leur mode propre d’appréhension de l’idéal, en tant qu’actes vitaux d’un sujet personnel.

 

Chapitre I : LA FOI OU LE MOMENT DE LA RENCONTRE

« Tout dépend d’une seule chose : Reconnaître ou non le Christ comme l’Idéal définitif sur terre, c’est-à-dire que tout dépend de la Foi chrétienne. (3)

« Carnet de Macha », page 64

Cette Foi implique, c’est évident, l’adhésion intellectuelle au message évangélique. Il faut admettre l’enseignement du Christ non seulement comme une norme obligatoire, mais en tant qu’il représente la doctrine la plus parfaite et la plus achevée qui puisse mener l’homme à la perfection (4)

« C’est à condition seulement de cette Foi … que nous atteignons à ce ravissement qui nous enchaîne à lui et est capable d’empêcher l’homme de se dévoyer. » « Carnets des Démons », page 968

---------------------------------------------------------------------

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

WebRep

Commenter cet article