Catégories

Publié par BALCHOY

 

 

 

Par contre René Füllop-Miller consacre un chapitre entier à décrire avec sérieux les prophéties de Dostoïevski.

Qui a raison, Gide ou Füllop-Miller ? La vérité est sans doute entre ces deux positions extrêmes. L’actualité du romancier russe n’a cessé de croître depuis sa mort mais, s’il a bien prédit le type d’humanité qu’il allait surgir dans l’avenir et les conflits idéologiques du monde moderne, il s’est souvent trompé sur leurs réalisations concrètes dès qu’il tentait de concrétiser ses intuitions ; le prophète laissait la place en lui au nationaliste étroit.

 

Nous parlerons un peu plus de ces « prophéties » lors de la conclusion de cette étude pour mieux cerner la portée actuelle de l’œuvre du grand écrivain.

 

Il suffit à ce stade d’esquisser ce qu’on pourrait appeler l’eschatologie sociale de Fédor Mikhaïlovitch.

 

Il y est question des relations respectives de l’Eglise et de l’Etat dans les derniers temps et même au-delà de notre temps.

 

Les conceptions de Dostoïevski s’harmonisent le plus souvent avec l’eschatologie orthodoxe traditionnelle. Le fameux article  d’Yvan Karamazov sur la compétence des tribunaux ecclésiastiques (1) fournit un point de départ assez circonstancié sur la question.

 

(1) « Les Frères Karamazov », page 62-71 ; il semble bien que le jeune Vladimir Soloviev ait influencé considérablement notre auteur sur la question délicate des relations entre l’Eglise et l’Etat. Anna Grégorievna, note C. Motchoulski, estime que certains traits de l’auteur des « Leçons sur le Théandrisme » ont été attribués à Yvan Karamazov. Yvan, rappelle le philosophe par la force de sa logique formelle et de son éthique rationnelle. Ce n’est pas un hasard, ajoute le biographe de Dostoïevski, si c’est justement Yvan qui expose l’idée de la théocratie, théorie à laquelle s’intéressait alors le jeune Soloviev. Cf. Camille Motchoulski, ouvrage. cité, page 477.

 

Tout le problème des relations entre l’Eglise et l’Etat y est abordé dans cette perspective qui, à première vue, tente d’élucider au mieux le mystère de l’Incarnation du Christianisme dans le temporel, tel qu’il l’imaginait pour l’avenir

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

 

Commenter cet article