Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY



Comme on l’a vu plus haut (1) une des scènes les plus explicites sur la sacramentalité

-------------------------------------------------------------
(1)    Cf. cette étude, page…

------------------------------------------------------------------------------------------------
chez Dostoïevski est liée à la mort du pauvre Marméladov dans « Crime et châtiment ».

Nous y voyons un prêtre, d’ailleurs assez antipathique confesser le moribond, puis lui donner l’absolution des malades (2) mais le romancier se limite à décrire le ritualisme.
---------------------------------------------------------------------
(2)    « Crime et châtiment », page 233-235.
------------------------------------------------------------------------


2) LA VIE MONASTIQUE

Fédor Mikhaïlovitch parle plus fréquemment du Monachisme, surtout dans les dernières années de sa vie,

On connaît ses voyages à Optine Poustine en 1878 avec son ami Vladimir Soloviev. On s’est demandé s’il était à la hauteur d’un tel sujet.

Constantin Léontiev a décrit à ce propos : « Les moines de Dostoïevski ne disent pas tant ou plutôt disent le contraire de ce qu’expriment systématiquement les moines les meilleurs, chez nous comme à l’Athos, les moines Bulgares tout comme les Russes… Si Dostoïevski avait vécu deux ou trois ans de plus, il se serait peut-être rapproché davantage encore de l’Eglise et même du Monachisme ; celui-ci, il l’aimait et le vénérait mais le connaissait peu ; il prétendait plutôt enseigner les moines plutôt que d’être enseigné par eux. (3)
----------------------------------------------------------------------
(3)    CONSTANTIN LEONTIEV : « l’amour universel » à propos de l’allocution de Dostoïevski pour la commémoration de Pouchkine, dans « l’Orient, la Russie et les Slaves », tome II, page 237 et 308, Moscou 1886.
----------------------------------------------------------------------
L’écrivain avait répondu d’avance à ce jugement sévère. En 1870 ; il signalait déjà à A.N. Maïkov qu’il était bon connaisseur du monde monastique ; « Je connais les monastères russes depuis mon enfance. » (4)

(4)    Lettre adressée à Maïkov le 25 mars 1870 dans « Biographies », cette lettre ne se retrouve pas dans l’édition française de la correspondance de Dostoïevski.

De son œuvre se dégagent deux types de moines assez différents.

Ce sont d’abord les « moines par nature » plutôt que « par choix », même s’ils ne sont pas entrés dans un monastère.

Ainsi le prince Mychkine « eunuque dès le sein de sa mère s’entend déclarer par Rogojine : « Tu es un véritable illuminé (fol du Christ), Dieu aime les gens comme toi. (5)
------------------------------------------------------------------
(5)    « L’Idiot », page 16
--------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article