Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

Après l’examen des sources possible de la Légende, il est temps d’en venir à l’analyse de son Message.


Le triomphe du Christ sur Satan est un moment « fort » de son agir, parce que s’en dégage avec netteté le sens de sa Mission.

 

Jésus n’a pas seulement vaincu le Prince des Ténèbres pour son honneur et pour sa gloire mais « il a espéré que sa fermeté, relatée dans les Ecritures, traverserait les âges, atteindrait les régions les plus lointaines et que l’homme, suivant son exemple, se contenterait de Dieu, sans recourir au miracle. (1)


(1)   « Les Frères Karamazov », page 277

 

Que retenir de la Légende ? Le Christ retourne incognito à Séville au temps de l’Inquisition. La foule le reconnaît aussitôt et les prodiges de se multiplier sur ses pas.

 


Emu par ce succès fulgurant, le vieux Cardinal, qui dirige l’Inquisition, le fait arrêter.

 


La nuit, il va trouver son prisonnier au cachot et l’interroge longuement.

 

Le Christ garde le silence ; alors, c’est le vieillard lui-même qui parle tantôt en son nom propre, tantôt au nom de son illustre prisonnier.


 

Quinze siècles auparavant, Jésus a voulu rendre les hommes libres. Rien de plus périlleux pour eux que cette liberté.

 

Pourtant les avertissements n’avaient pas manqué à Jésus.

 

Lors de son séjour au désert, Satan, « l’Esprit terrible et profond, l’Esprit  de la destruction et du néant » est allé le trouver. Il lui a parlé ; On dit même qu’il l’a tenté ; mais est-ce possible ? » (2)


-----------------------------------------------------------

 

(2)   « Les Frères Karamazov », page 272

 

De toute façon, le diable se montre ici à la hauteur de sa réputation ; « l’idée » qu’expriment ces trois questions est un prodige d’intelligence.

 

Le seul fait de les avoir formulées est un vrai « miracle ». (3) La Sagesse humaine ne pourrait rédiger trois idées aussi profondes que celles qui sont rendues dans  le récit de la Tentation du Christ »,

-----------------------------------------------------

(3)   A propos du miracle, CF cette étude, page…

--------------------------------------------------------------------------

 

car elles expriment les trois phases essentielles de l’histoire de l’humanité. (4)


(4)   « Correspondance de Dostoïevski », tome III, lettre 55 ; le point de vue de Dostoïevski est ici très proche de celui de Vladimir Soloviev

 

Il suffit de considérer leur teneur pour découvrir qu’elle provient de l’Esprit éternel et absolu et non d’un quelconque esprit humain transitoire.

 

Le romancier paraphrase ainsi la première des Tentations :

 « Tu veux aller au monde, les mains vides en prêchant aux hommes une liberté que leur sottise et leur ignominie naturelle les empêche cde comprendre, une liberté qui leur fait peur, car il n’y a rien de plus intolérable pour l’homme et la société.

 

Tu vois ces pierres dans ce désert aride ? Change-les en pain et l’humanité accourra sur tes pieds, tel un troupeau docile et reconnaissant, tremblant pourtant pour que ta main se referme et qu’ils n’aient pas de pain. (5)


(5)   « Les Frères Karamazov », page 273. On voit que Fédor Mikhaïlovitch vise au-delà de l’Eglise Romaine tous les systèmes qui lui paraissent faire fi de la liberté humaine.

 

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

solidaire des résistants du Ghetto de Gaza et des martyrs des minorités de l'Irak

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article