Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par BALCHOY

 

 

b)  La Foi Satanique»

 

Cette situation existentielle illustre en revanche le drame de la Foi coupée de l’Amour.

 Comme l’indique son nom, elle s’applique spécialement à Satan ; on la retrouve sous une forme quelque peu atténuée chez les « Possédés ». Elle implique la reconnaissance de l’existence de Dieu, voire même de la Divinité du Christ, mais cette adhésion est une réduction purement intellectuelle de la Foi vivante sans contrepartie volontaire ou affective.

Stavroguine en est l’exemple type ; il assimile la Foi à l’évidence des lois mathématiques. Aussi la connaissance théorique de Dieu ne le préserve pas de la chute. (1)

CF. cette étude, page

C’est là sans conteste l’état le plus éloigné qui soit du salut. Il répond bien à l’enseignement de Saint Jacques : « Les démons aussi croient et tremblent. » (2)

Ep. Jacques 2,19

Cette idée est d’ailleurs implicitement affirmée dans « les Carnets de l’ »Idiot » à propos de plusieurs projets du héros principal, sitôt après la réflexion rapportée plus haut à propos des carnets de l’Idiot, page 740. (Note 2 de de l’article précédent consacré à la liberté chez Dostoïevski)

 

 « Ou bien il a la foi, mais il n’a pas l’amour. Les démons croient aussi, mais ils tremblent. » (3)

« Carnets de l’Idiot », page 790

Sans les « œuvres » la Foi est morte parce qu’elle sépare arbitrairement son objet de la personne qui lui assure « Vie ». Il n’en subsiste dès lors plus qu’une pâle caricature incapable de l’élever au-dessus de lui-même. La pire attitude à l’égard du monde spirituel est sans conteste cette indifférence seyante qui correspond bien à la tiédeur que condamne si durement l’Apocalypse. Dostoïevski rejoint ici la traditionnelle qui voit en « l’acedia» le pire état spirituel de l’homme. (4)

(4)Khomiakov avait sur la foi une conception très proche. Il y a bien de l’Eglise et de ses mystères, faisait-il remarquer, une connaissance extérieure et logique, fruit du raisonnement ; mais elle est totalement différente de la foi, si bien qu’elle peut se trouver aussi chez l’incroyant ; et le diable lui-même est un grand connaisseur des lois de l’amour. Ailleurs il dit également : « Les démons aussi croient et tremblent. » Khomiakov applique cette sentence apostolique à la foi morte ou connaissance extérieure opposée à la Foi vivante qui est la véritable « Sagesse ». CF. A. Gratieux, ouv. cité, tome II, page 11

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

 

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article