Catégories

Publié par BALCHOY

« Ils me cherchent jour après jour,
Ils désirent connaître mes chemins,
Comme une nation qui pratiquerait la justice sans oublier le droit de son Dieu.
Ils s’informent près de moi des lois justes,
Ils désirent que Dieu se fasse proche :
« Pourquoi jeûner si tu ne le vois pas,
Nous mortifier, si tu l’ignores. »

Or les jours de jeûne, vous traitez des affaires
Et vous opprimez tous vos ouvriers.
Or vous jeûnez dans la dispute et la querelle
Et en frappant à coup de poing le pauvre.
Ce ne sont pas des jeûnes comme ceux d’aujourd’hui
Qui feront là-haut entendre vos voix
.Est-ce là un jeûne qui me plaise
le jour où l’homme se mortifie ?
Courber la tête comme un jonc,
S’allonger sur le sac ou la cendre ?
Est-ce là ce que tu appelles un jeûne,
Un jour agréable à Yahvé ?

Ne savez-vous pas quel est le jeûne qui me plait ?
Oracle du Seigneur Yahvé,
Rompre les chaînes injustes, délier les liens du joug ;
Renvoyer libre les opprimés,
Briser tous les jougs ;
Partager ton pain avec l’affamé,
Héberger les pauvres sans abri,
Vêtir celui que tu vois nu
et ne pas te dérober devant celui qui est ta propre chair.
Alors ta lumière poindra comme l’aurore,
Ta blessure sera vite cicatrisée.

Ta justice marchera devant toi,
Et la gloire de Yahvé derrière toi.
Alors si tu cries, Yahvé répondra
A tes appels il dira : « Me voici »….
Tu seras comme un jardin arrosé,
Comme une source d’eau
Dont les eux sont intarissables…
On t’appelera Réparateur des brèches,
Restaurateur des demeures en ruines.
yvanbalchoy13@gmail.com

solidaire des Résistants du Ghetto de Gaza
Isaïe 57 (2-12)
 
yvanbalchoy13@gmail.com
http://poete-action.ultim-blog.com

Commenter cet article