Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

Voici d'abord, issus d'internet, des textes qui montrent comment un même évènement peut-être vu différemment, contradictoirement selon le point de vue où on se passe.:

 

LE PREMIER MINISTRE DU HAMAS PRET A DEMISSIONNER DANS LE CADRE DE LA RECONCILIATION ENTRE HAMAS ET FATAH.

 

 

Le Premier ministre du gouvernement Hamas dans la bande de Gaza, Ismaïl Haniyeh, s'est déclaré "prêt à démissionner", dans un communiqué publié samedi à Gaza.

"Je suis prêt à remettre ma démission, dans le cadre de l'accord de réconciliation entre le Hamas et le Fatah", le parti du président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a-t-il indiqué.

"Cet accord est très important, et il faut multiplier les efforts pour mettre fin aux divisions et favoriser l'unité des Palestiniens", a-t-il ajouté...

 

Le Premier ministre de l'Autorité palestinienne, Salam Fayyad, a de son côté émis l'espoir mercredi que cet accord puisse conduire à "la réunification de la nation, nécessaire pour permettre à notre peuple de décider de son destin et d'établir un Etat indépendant sur la totalité des territoires occupées depuis 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale".

 

http://www.lalibre.be/actu/international/article/657945/haniyeh-pret-a-demissionner-pour-l-unite-palestinienne.html

 

 

 

DES MILLIERS DE PALESTINIENS SE RASSEMBLENT A GAZA  POUR METTRE FIN AUX DIVISIONS. AVEC LE PRESIDENT ABBAS

 

  Plusieurs milliers de Palestiniens se sont rassemblés vendredi à Gaza à l'appel du mouvement islamiste Hamas et d'autres factions pour appeler à "la fin aux divisions" avec le Fatah, le parti du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.
 
La Hamas, au pouvoir à Gaza depuis juin 2007, a organisé cette manifestation après avoir consulté mercredi d'autres factions palestiniennes lors d'une réunion consacrée à une initiative qu'il a proposée pour "restaurer l'unité nationale". 

Le Hamas n'a jusqu'à présent pas donné de détail sur son initiative qu'il aurait l'intention de dévoiler prochainement.
Le Jihad islamique et deux organisations d'extrême gauche, le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) et le Front démocratique de libération de la Palestine (FDLP), ont pris part au rassemblement de vendredi.

Inspirés par le soulèvement populaire en Egypte, plusieurs milliers de jeunes Palestiniens se sont regroupés ces dernières semaines sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter pour lancer des appels au "changement" et à l'unité politique des factions palestiniennes. (belga)

 

http://www.7sur7.be/7s7/fr/9478/Monde/article/detail/1234705/2011/03/11/Manifestation-du-Hamas-pour-l-unite-palestinienne-a-Gaza.dhtml

 

 

 

 

 

Mais quand on lit la presse Israélienne, le ton est tout autre :

 

 

L'annonce d'un accord d’unité est une initiative de diplomatie publique cosmétique

 

 

 

 

Les rapports d’un accord d’unité entre les doubles mouvements terroristes occupant certaines parties de la Terre d’Israël sont trompeurs, selon un rapport datant de jeudi du Maariv. Le spécialiste des affaires arabes, Amit Cohen, a écrit que les désaccords qui ont divisé le Fatah et le Hamas n’ont pas été résolus et que « l’unité » entre les deux ne durera probablement pas très longtemps.

L'annonce d'un accord d’unité est une initiative de diplomatie publique cosmétique, a-t-il estimé, destinée à rendre la menace d'une déclaration unilatérale d'indépendance par l'Autorité palestinienne plus crédible en septembre.

 

Nabil Abu Rudeineh, le porte-parole du Fatah dont Mahmoud Abbas est le dirigeant, a dit mercredi, que la réconciliation entre les groupes discréditerait l’argument  israélien selon lequel il ne peut pas être conclu d’accord avec des Palestiniens divisés. Cohen suppose que, l’Autorité palestinienne, a compris, que « s’ils optent pour un mouvement unilatéral en septembre, ils doivent neutraliser cette mine, et donner l’image d’une unité palestinienne, même si cela est fictif ».

Un groupe bipartisan du Congrès américain, entre -temps a quant à lui dit que la menace d’un accord Hamas-Fatah, pourrait sonner le glas de l’aide américaine à l’Autorité palestinienne.

 



 L'Administration Obama a averti mercredi qu’elle ne traiterait pas avec le Hamas tant qu'il rejettera le droit d'Israël à exister et soutiendra le terrorisme. La déclaration officielle de la Maison Blanche réagissant aux nouvelles au sujet de l'accord, stipule que : «Les États-Unis soutient la réconciliation palestinienne à condition qu’elle favorise la cause de la paix. Le Hamas, cependant, est une organisation terroriste qui vise des civils ». Le porte-parole de la  Maison-Blanche, Tommy Vietor, a déclaré dans un communiqué: «Pour jouer un rôle constructif dans la réalisation de la paix, tout gouvernement palestinien doit accepter les principes du Quartet et doit renoncer à la violence, respecter les accords passés et reconnaître le droit d'Israël à exister."

http://israel-chronique-en-ligne.over-blog.com/article-rapport-l-affaire-de-l-unite-palestinienne-c-est-de-la-pommade-elle-est-fausse-72704000.html 

 

 

 

Même son de cloche négatif dans la presse favorable à Israël

 

 

"UNE ENTENTE SCANDALEUSE"

 

Sans tarder, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou s’est adressé jeudi dernier à une délégation du Congrès américain, en visite en Israël, après sa réunion avec les ministres du forum des 7, en présence du chef d’état-major, du conseiller pour la sécurité nationale, du commandant des renseignements militaires et de représentants du Shabak et du Mossad.

Il a qualifiée l’entente de scandaleuse,  arguant que si elle  entre effectivement en vigueur, cela constituerait "un grand revers pour la paix".
«  La communauté internationale doit faire  comprendre au Hamas qu'il doit répondre aux trois critères du Quartet pour la reconnaissance, soit: reconnaître Israël, renoncer au terrorisme et accepter les précédents accords israélo-palestiniens » précise Netanyahou.
Il devrait se rendre dès la semaine prochaine à Paris et à Londres pour mener à bien sa campagne, avant de partir pour les États-Unis dans le même but.

 

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=13413&frid=18&seccatid=22&cid=18&fromval=1

 

Israël s'efforce d'exploiter l'accord de réconciliation entre l'Autorité palestinienne et le mouvement islamiste Hamas, qui refuse d'accepter l'existence de l'Etat hébreu, pour torpiller la tentative de reconnaissance d'un Etat palestinien à l'ONU en septembre.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a décidé de lancer une campagne diplomatique contre toute reconnaissance d'un gouvernement unitaire palestinien incluant le Hamas, a-t-on appris vendredi de source gouvernementale.

 

 


http://www.juif.org/diplomatie-moyen-orient/150413,israel-lance-une-campagne-internationale-contre-l-accord-fatah-hamas.php

 

 

 

 

Pour les dirigeants de l'état sioniste,  cette réconciliation est un cauchemar et ils s'efforcent par tous les moyens possible de la torpiller. On s'aperçoit   qu' une même affirmation très hostile au Hamas et à la réconciliation annoncée est attribuée tantôt au premier Ministre Israélien, tantôt à un représentant d'Obama.

 

Unis ou désunis, les Palestiniens restent un peuple qu'Israël entend digérer petit à petit au profit de ses colons à qui il réserve les bonnes terres, les bonnes routes et la bonne vie.

 

Nous verrons bien si les USA seront capables d'intervenir dans le conflit israélo-Palestinien d'une façon positive en exigeant autant d'Israël que des Palestiniens,  pour arriver à une paix équitable,  ce qui n'a jamais été le cas jusqu'aujourd'hui.

 

J'espère que prochainement l'assemblée générale des Nations Unies qui n'est pas soumis au VETO américain reconnaîtra officiellement l'existence de l' Etat Palestinien à côté de l'Etat d'Israël dans les frontières (pour les deux entités) de 1967 avant la guerre.

 

Cette reconnaissance internationale sera, sans nul doute, un coup dur pour Israël et l'obligera tôt ou tard, le plus tôt étant le mieux pour lui-même aussi, à entériner cette éventuelle reconnaissance internationale.

 

Ainsi la Terre  partagée entre deux états (sémites) souverains pourra redevenir la Terre Sainte qu'elle n'aurait jamais du cesser d'être.

 

 

Yvan Balchoy

yvanbalchoy13@gmail.com

http://poete-action.ultim-blog.com

 

 

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article