Catégories

Archives

Publié par BALCHOY

 

http://www.solidaire.org/index.php?id=1340&L=1&tx_ttnews[tt_news]=38450&cHash=c9fa742bf5f52c3e5ce2ed37dd8f39ac

 

 

Chaque jour, l'ex-hebdomadaire du PTB "SOLIDAIRE", devenu quotidien, défend une politique dont la Finance n'est pas le moteur mais les gens, les gens ordinaires qui travaillent souvent dur ou sont exclus, le plus souvent contre leur volonté du marché du travail par des patrons, des chefs ou des hommes politiques soucieux surtout de leurs intérêts de classe.

 

Riet Dhont, qui, je le sais par expérience, consacre sa vie à la défense des plus faibles nous rappelle le drame des Afghans et l'action d'un curé de paroisse qui les accueille généreusement et efficacement.

 

Je connais un peu le problème des Afghans traités si injustement par la libéralissime Ministre du retour obligatoire des réfugiés dans un pays en guerre à cause en partie de notre pays et j'ai fréquenté cette église dont le prêtre plus courageux certes que son évêque a pris ce problème à bras-le corps.

 

Oui le politique prônée par le PTB me semble la plus HUMANISTE des partis en lice. Comme chrétien, séduit par les exigences de  justice du Marxisme, je sais pourquoi je voterai pour ce parti si proche de cette autre justice prônée par l'Evangile et l'Homme de Nazareth. (Y.B.)

 

 

 

Daniel Alliët, le prêtre bruxellois connu comme celui des plus démunis et des sans-papiers et pour avoir ouvert les portes de son église du Béguinage aux réfugiés afghans, doit quitter sa paroisse. Ainsi en a décidé Monseigneur Léonard : Daniel Alliët doit aller de l’autre côté du canal, à Molenbeek, un lieu plus « ad hoc » pour les pauvres que le centre-ville.
Riet Dhont


La messe de Pâques, ce matin à 10 heures, était placée sous le thème de la lutte contre l’esclavage, tant dans le passé que dans le présent. Sur la grande table trônait une photo de Roy, originaire du Suriname et fils d’un esclave de colon néerlandais. Il habitait chez Daniel, avec 5 autres sans-papiers. Il est décédé hier. 
L’église du Béguinage et sa communauté sont en deuil. Pas seulement pour Roy, mais aussi pour leur propre idéal : avec son groupe pastoral, Daniel est mis à la porte de son église. « Ils sont repoussés de l’autre côté du canal, à l’église Saint Jean-Baptiste de Molenbeek », explique Johan Leman, professeur émérite à la KULeuven et auteur d’une lettre de protestation à Mgr Léonard. 
« Je veux que l’église du Béguinage puisse poursuivre son travail dans le centre-ville, et non dans la périphérie. »  
Monseigneur Léonard est aller chercher trois prêtres français en formation, qu’il a consacrés diacres et qu’il consacrera prêtres en septembre. Comme cadeau, ils se voient attribuer l’église du Béguinage. Ils sont tous les trois des disciples de Zanotti, un prêtre charismatique de Marseille qui professe la vieille culture ecclésiastique ultrareligieuse. 
Selon Léonard, c’est une telle culture qui doit émaner de la belle église du Béguinage, située dans le centre de Bruxelles, et non le travail et l’engagement de Daniel et de son groupe. « Nous, c’est tout le contraire que nous voulons, commente Daniel Alliët. Nous voulons que cette église, au centre-ville, soit et reste ouverte au peuple. Une église de libération, une église contre l’esclavage, contre l’exploitation. Léonard veut m’envoyer à Molenbeek, où je pourrais certainement faire du bon travail avec mes nouveaux collègues. Mais je n’aurai plus la liberté que j’ai ici. En outre, je n’aurai là qu’un temps et un espace limités pour continuer à travailler avec notre groupe. Cela, nous ne l’acceptons pas. Nous maintenons notre résolution : l’église du Béguinage doit rester ce qu’elle est, telle que nous l’avons construite et développée ici. » 
Une semaine importante et décisive en perspective 
La crainte que Léonard persiste dans sa décision est cependant bien présente. Malgré l’image « sociale » qu’il tient à donner – comme lorsqu’il a exprimé son soutien aux réfugiés afghans lors de leur marche vers Gand –, Léonard est par essence un dirigeant religieux conservateur, opposé à l’avortement et au mariage des homosexuels. Et la belle et prestigieuse église du Béguinage doit devenir une vitrine de sa vision religieuse. 
Entre-temps, le soutien et la solidarité se sont organisées et activées. Des centaines de lettres de soutien et de protestation de mouvements et groupes divers, comme le KAJ (homologue flamand de la JOC, Jeunesse ouvrière chrétienne), exigent une véritable discussion entre Léonard et la communauté autour de Daniel Alliët. Cela doit se jouer dans les prochains jours. Dans le groupe autour de Daniel, personne n’est prêt à lâcher la moindre miette de détermination. Miet, une dame active depuis dix-huit ans à l’église du Béguinage, montre les lieux aux visiteurs et monte des expositions, comme celle sur l’esclavage, lance : « Nous ne renonçons pas, au contraire, le soutien grandit chaque jour davantage. » 

 

Le PTB+ soutient également les idéaux et l’engagement de Daniel Alliët et de sa communauté et participe à la lutte pour maintenir l’église du Béguinage en tant qu’église du peuple dans le centre de Bruxelles.

 

 

 

 

yvanbalchoy13@gmail.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article